Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis – Un concours récompense les meilleures innovations pour seniors


Dans un article paru sur le site de l’association AARP, la fondatrice du Boomer Business Plan Challenge est revenue sur la première édition de ce concours qui a réuni en avril dernier 80 jeunes entrepreneurs présentant un projet à destination du marché senior.

Tous les experts le reconnaissent, les baby-boomers à l’approche de la retraite représentent pour les entreprises et leurs marques une mine d’or commerciale encore peu exploitée. On sait par exemple les plus de 50 ans volontiers dépensiers pour ce qui est des voyages, des cadeaux ou des vêtements pour femmes. Ils sont également de grands consommateurs de produits de santé, leur demande ne cessant d’augmenter avec l’âge.

Les entrepreneurs sont pourtant assez peu nombreux à se lancer sur le marché. D’où l’idée de Mary Furlong, créatrice des sites SeniorNet et ThirdAge, d’un concours encourageant et récompensant l’innovation. « Tous les candidats sont des passionnés. C’est très excitant de monter une affaire pour un public adulte car on offre des solutions à des gens qui vous en sont reconnaissants », explique-t-elle. Le concours devrait être reconduit l’année prochaine, avec un soutien encore prononcé à ces jeunes hommes d’affaires qui se lancent. Mary Furlong estime que « les boomers et les seniors veulent investir dans les entreprises qui le leur rendent bien. Je souhaite continuer à véhiculer le message de responsabilité sociale aux jeunes entrepreneurs. »

Parmi les candidats du concours doté cette année de 10 000 dollars, Jamie Sharples qui lance son site internet Level Travel. Se déplaçant en fauteuil roulant, il propose d’y noter l’accessibilité des hôtels et restaurants d’une quinzaine de grandes villes américaines aux personnes souffrant comme lui d’un handicap physique, soit 20 millions de compatriotes.

C’est finalement la société MicroMRI, spécialisée dans le traitement de l’ostéoporose, qui a remporté le Boomer Business Plan Challenge. La solution informatique qu’elle a développée permettrait aux médecins de mesurer la résistance des os sans recourir à une coûteuse biopsie.


Publié le Mercredi 23 Juin 2004 dans la rubrique Consommation | Lu 1093 fois