Sommaire
Senior Actu

États-Unis – Un adolescent étudie le lien entre les empreintes digitales et l’Alzheimer


Ronil Patel, âgé de treize ans, étudie la possibilité de lien entre les empreintes digitales et la maladie d’Alzheimer, rapportait récemment le journal pennsylvanien « The Scranton Times ». Touché par les personnes atteintes de démence, Ronil a choisi la maladie d’Alzheimer comme sujet pour son projet scientifique à la « Pennsylvania Junior Academy ». Pendant ces recherches, il est tombé sur un article relatant le rapport entre des empreintes digitales inhabituelles et la fréquence des cas d’Alzheimer.

Comme les empreintes digitales ne changent pas avec la croissance ni avec l’âge, cela pourrait signifier qu’il y aurait une prédisposition génétique à la maladie, estime « The Scranton Times », en précisant que certaines études ont montré que presque 75% des personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer avaient au moins six empreintes de type « boucle cubitale » (ouverte vers le bord cubital de la main, à la différence d’une boucle radiale, ouverte vers le bord radial). Des recherches ont également indiqué que seulement 26% des personnes en bonne santé possédaient ce type d’empreinte, affirme encore le journal.

Dans le but de vérifier ces théories, Ronil fait ses expériences dans un centre pour malades d’Alzheimer en prenant des empreintes digitales des patients. Il prend également celles des personnes non atteintes. Si son hypothèse est correcte, 50% des malades d’Alzheimer auront des boucles cubitales dans au moins six de leurs empreintes.


Publié le Jeudi 12 Février 2004 dans la rubrique Divers | Lu 686 fois