Sommaire
Senior Actu

États-Unis – « The Boomer Project » : les boomers privilégieront cinq secteurs économiques

(3808 signes)


« Boisseau Partners », une agence chargée de résoudre les problèmes de communications des entreprises, a publié « The Boomer Project ». Cette nouvelle étude a été conçue pour aider les professionnels de la communication et du marketing à cibler sans se tromper « les baby-boomers de plus de 50 ans ».

En effet, il est prévu que 17 millions de boomers dépassent le cap de la cinquantaine dans les quatre ans à venir, à raison de quatre millions supplémentaires chaque année. On estime que leurs dépenses en biens et services de consommation atteindront les 2 000 milliards de dollars par an. Or, jusqu’à présent, les marketers avaient adopté deux attitudes prédominantes : certains ont tout simplement ignoré ce marché grandissant, en se concentrant sur les 18-49 ans, les autres ont essayé de le cibler, mais en regroupant toutes les personnes de plus de 50 ans dans la catégorie « senior » ou « marché mature », stratégie qui s’est révélée être un échec. « The Boomer Project » définit donc cinq domaines prioritaires dans lesquels les seniors de 50 ans et plus devraient dépenser en priorité dans les 10-20 ans à venir, afin d’orienter les industriels vers ce marché.

Le premier domaine de dépense, selon « Boisseau Partners », sera l’apparence physique et le bien-être. Les boomers se considèrent en effet de 10 à 20 ans plus jeunes qu’ils ne le sont réellement, selon l’agence. Ils ne se voient pas comme des « vieux qui pensent jeune » mais comme des jeunes dont les cheveux seraient devenus gris. Leur objectif : « vivre longtemps et en bonne santé ». Les secteurs médicaux, de remise en forme, des soins du corps, jusqu’à l’alimentation, devraient donc être les marchés les plus importants si les industriels parviennent à offrir les produits et services correspondant à ce type de consommateurs.

Deuxième domaine où la demande devrait progresser avec le nombre de boomers de plus de 50 ans : la finance. Si les baby-boomers gagnent généralement bien leur vie, ils doivent aussi faire face à des événements imprévus (éclatement de la bulle Internet par exemple) ainsi qu’à de lourdes dépenses, comme les études des enfants ou la prise en charge de leurs parents âgés. Ils ont par ailleurs pris conscience qu’ils devraient gérer eux-mêmes leur retraite. Il existe donc un fort potentiel sur le marché de la gestion financière, des plans immobiliers, des assurances ou des placements à court terme, par exemple.

En troisième lieu vient le logement. Les boomers sont généralement propriétaires. Ils sont prêts à investir, soit dans une résidence secondaire, soit dans leur propre logement, afin de le rendre confortable et surtout facile à vivre et à entretenir. Le marché immobilier devrait donc se concentrer sur cette clientèle s’il veut prospérer, en proposant des maisons fonctionnelles ainsi que différents services, à commencer par la maintenance sans oublier la décoration.

Le quatrième domaine de dépenses des boomers sera celui des loisirs. Ils achètent déjà beaucoup de gadgets destinés à leur simplifier la vie, en leur faisant gagner du temps ou de l’espace. Les fabricants devront suivre cette tendance, tout en faisant attention à ce que l’utilisation de leurs produits -appareils vidéo ou hi-fi par exemple- ne soit pas trop compliquée.

Enfin, « The Boomer Project » identifie le secteur des voyages et de l’aventure comme le dernier domaine appelé à se développer au cours des prochaines décennies. Un boomer sur trois se définirait comme étant un « voyageur ». Ils devraient dépenser 57 milliards de dollars en voyages en 2005, selon des estimations. Les professionnels du tourisme et du voyage sont donc particulièrement amenés à cibler cette clientèle, en prenant en compte le changement de leurs capacités physiques, sans toutefois les considérer comme des personnes âgées ou handicapées.




Publié le Mercredi 17 Décembre 2003 dans la rubrique Consommation | Lu 898 fois