Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis - 'Searching for Debra Winger', un documentaire sur les femmes matures à Hollywood


Un documentaire réalisé par Rosanna Arquette met en scène une quarantaine d’actrices de renommée internationale apportant leur témoignage sur la condition des femmes matures dans le cinéma hollywoodien. « Searching for Debra Winger » s’inspire de l’expérience d’une des actrices les plus en vogue dans les années 80, jusqu’au jour où son producteur lui apporta en personne une pilule diurétique en précisant « je lis les informations ». Une telle humiliation la poussa à abandonner prématurément, à 39 ans, sa carrière d’actrice. Cet épisode a motivé l’actrice Rosanna Arquette à inviter une pléiade d’actrices pour une réflexion engagée sur le vieillissement dans un monde soumis à la dictature des standards de beauté.

« Hollywood est un monde différent : toutes ces femmes se font refaire le corps et le visage. Elles se reproduisent comme des amibes, elles ressemblent toutes à des barbies ». Avec de plus en plus de femmes faisant appel à la chirurgie esthétique pour geler les effets du temps, il semble que les écrans américains véhiculent un visage féminin standardisé, les actrices n’ont plus le droit de vieillir. Les pratiques de chirurgie esthétique sont telles qu’on peut se demander « s’il restera pour le rôle d’une grand-mère une actrice qui soit vraiment une grand-mère ». « La réalité est que la plupart des gens me ressemblent » explique Whoopi Goldberg, 47 ans. Les rôles écrits pour des femmes matures sont rares. D’après une étude menée par Martha M. Lauzen, professeur de communication à l’université de San Diego, plus de la moitié des hommes dans les films sont âgés de 35 ans ou plus, contre seulement 8 % des femmes. Toute généralité a ses exceptions, et celle ci n’échappe pas à la règle : on peut noter les succès récents d’actrices comme Meryl Streep, 53 ans et Julianne Moore, 42 ans dans « The Hours », ou encore de Jessica Lange, 54, Susan Sarandon, 56 ou Goldie Hawn, 57, toujours populaires. Mais il est plus difficile pour ces femmes d’envisager une carrière au-delà de la soixantaine : « il y a plus de dignité face au vieillissement en France et en Angleterre par exemple » explique Tracey Ullman, 43 ans, « plus de femmes ont des belles carrières dans leur soixantaine. Ici on a Gene Hackman, Al Pacino ou Sean Connery, essayez de citer 3 femmes de leur âge qui ont le même succès ». Certaines parlent du « syndrome de la revanche des binoclards (Revenge of the Nerds’ syndrom). Ces garçons incapables de sortir avec des filles au lycée, intelligents mais sans aptitudes sociales et qui un jour se retrouvent à la tête d’un studio ou d’une boîte de production ». Ceux sont eux qui prennent les décisions et choisissent ce que les jeunes veulent voir. Les teen-movies ne laissent que peu de place aux femmes matures.

« Il y a toujours des opportunités pour les hommes, des rôles de sale gueule » explique Martha Plimpton, 32 ans, « On voit des hommes qui font un travail remarquable avec une tête de citrouille. Mais on ne voit quasiment pas de femmes laides, même pas de femmes quelconques ». Le documentaire, diffusé cette semaine sur la chaîne américaine Showtime, sera prochainement à l'affiche en France.

Searching for Debra Winger
Film américain (2002). Documentaire. Durée : 1h 30mn.
Avec Debra Winger, Patricia Arquette, Emmanuelle Béart, Jane Fonda, Whoopi Goldberg


Publié le Mardi 19 Août 2003 dans la rubrique Culture | Lu 1586 fois