Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis – Publication de deux rapports sur l’importance des soins palliatifs


Le Centre International de la Longévité (ILC) a annoncé le 27 juillet la publication de deux rapports intitulés « Palliative Care : the solid facts » (Les soins palliatifs : réalités) et « Better Paliative Care for Older People » (De meilleurs soins palliatifs pour les personnes âgées).

Réalisés en partenariat avec l’Alliance pour la Santé et l’Avenir, diverses organisations européennes et le Bureau Régional européen de l’OMS, ces rapports visent à attirer l’attention des gouvernements sur l’importance croissante que revêtent les soins palliatifs dans un monde vieillissant.

Comme le note Robert N. Butler, président de l’ILC, « avec le départ en retraite des baby-boomers, les besoins en soins palliatifs vont se faire de plus en plus pressants. » Il juge regrettable que les Etats-Unis n’aient pas fait des soins palliatifs une spécialité médicale à part entière et pense qu’aujourd’hui, l’heure est aux traitements et à la prise en charge des maladies chroniques dont seront tôt ou tard victimes les seniors.

Par « soins palliatifs », les auteurs entendent bien évidemment le suivi de la douleur du patient et de ses symptômes, le soutien psychologique, les efforts de communication mais aussi la bonne coordination des décisions et la gestion des complications des maladies.

Le premier rapport fournit le descriptif de toutes les approches innovantes en terme de soins palliatifs et souligne que ces soins de fin de vie ne se résument pas à réduire la souffrance des patients. Un débat autour de dix critères relatifs aux soins palliatifs complète le rapport.

Grâce à une meilleure prise en compte de l’importance des soins palliatifs, les auteurs espèrent encourager le développement de meilleures méthodes palliatives pour les personnes âgées, d’où le second rapport. Celui-ci insiste sur les problèmes actuels que doivent surmonter les seniors en fin de vie et discute des défis futurs que devront tenter de relever les autorités.

Ce travail a été soutenu par la Fondation Floriani, l’Open Society Institute, l’Association européenne des soins palliatifs, le King’s College de Londres et l’Institut européen d’Oncologie.


Publié le Mercredi 18 Août 2004 dans la rubrique Divers | Lu 1994 fois