Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis - Pourquoi une simple chute chez une personne âgée peut être fatale


La fréquence et les conséquences des chutes chez les seniors sont telles, que le phénomène est de plus en plus étudié par les scientifiques. Chez les plus de 65 ans, elle est la première cause de mortalité par blessure. Afin de comprendre pourquoi les chutes sont plus fréquentes et souvent si graves chez les plus âgés, on fait appel à de nombreux domaines, de la neurologie à la physique, en passant par la kynésiologie -science des mouvements du corps. Concrètement ce n’est pas la chute la plus dangereuse, mais les complications qui en découlent, souvent liées à une fracture de la hanche et à une inactivité prolongée. L’essentiel du problème est de comprendre l’origine de la chute, pour mieux la prévenir : dans son laboratoire de Virginie, Thurmon Lockhart mène une expérience originale : provoquer artificiellement une chute et étudier ainsi l’ensemble du processus, de la perte d’équilibre à l’impulsion de rattrapage. Les chercheurs comme Lockhart se concentrent sur les problèmes d’équilibre et de maintien, de vision, de force ou de réaction nerveuse. Une prise excessive de valium peut ainsi provoquer un état d’étourdissement favorisant la perte d’équilibre. La sédentarisation liée à la peur de tomber augmente aussi les risques. Mais d’autres vont plus loin et se focalisent sur le cerveau : des anomalies de liaison entre les régions sensorielle et motrice du cerveau, des problèmes circulatoires, ou une condition semblable à celle de la maladie de Parkinson peuvent expliquer la fréquence des chutes chez les seniors. Chacun imagine alors sa propre méthode de prévention : un électrochoc dans l’oreille interne pour corriger la perte d’équilibre, un airbag piéton ou des protections pour les hanches. La plus raisonnable probablement : continuer la pratique de la marche, avancer malgré tout.
Etats-Unis - Pourquoi une simple chute chez une personne âgée peut être fatale


Publié le Mardi 5 Août 2003 dans la rubrique Aides à domicile | Lu 1318 fois