Sommaire
Senior Actu

États-Unis – Peu de femmes se croient exposées au risque de développer l’ostéoporose (étude)


Même si une majorité des femmes âgées de 45 ans et plus présentent au moins deux facteurs de risque de développer l’ostéoporose, seulement 15% d’entre elles, non diagnostiquées, se croient exposées au danger de développer cette maladie, montre une étude récente réalisée pour la « National Osteoporosis Foundation » (NOF).

L’enquête, menée par téléphone auprès de 500 Américaines de 45 ans ou plus, a testé leurs connaissances sur l’ostéoporose, les actions à entreprendre pour garder les os en bonne santé, leurs préoccupations générales par rapport au vieillissement, ainsi que sur leur perception de leur propre risque de développer l’ostéoporose, indiquait début avril un communiqué de l’ « Administration on Aging », du ministère américain de la santé, qui a financé l’étude.

Selon l’enquête, beaucoup de femmes (quatre sur dix) ne discutent pas avec leur médecin de la santé des os, et 54% des femmes âgées entre 45 et 54 ans ne le font pas car elles se sentent peu concernées par le sujet ou car elles croient que le praticien soulèverait la question si c’était important.

L’ostéoporose est une raréfaction pathologique du tissu osseux, entraînant une fragilité des os accrue et une augmentation du risque de fractures.

Selon les estimations de la NOF, le nombre de femmes de 50 ans et plus souffrant de cette maladie, ou présentant le risque de la développer, s’élevait en 2002 à 30 millions et augmentera d’ici 2010 à 35 millions.


Publié le Jeudi 15 Avril 2004 dans la rubrique Santé | Lu 420 fois