Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis - Penser les futures maisons de retraite en les adaptant aux besoins des boomers


Etats-Unis - Penser les futures maisons de retraite en les adaptant aux besoins des boomers
Les boomers d’aujourd’hui devraient contribuer à améliorer la qualité des maisons de retraites de demain. Nés dans les années d’opulence de l’après-guerre, ils ont en effet des besoins plus diversifiés et spécifiques que leurs aînés et souhaiteront conserver à tout prix leur niveau et leur style de vie. L’architecte David Hoglund du grand cabinet new-yorkais « Perkins Eastman » a tenté de définir les améliorations à effectuer par les responsables de maisons de retraite afin de mieux satisfaire leurs futurs clients. Les centres devront ainsi définir au préalable une véritable philosophie pour permettre aux résidents de vieillir dans le respect et la dignité. Ce qui va impliquer une réorganisation à deux niveaux.

Il faudra dans un premier temps repenser l’espace restauration et y créer une véritable atmosphère. Plusieurs types de services pourraient être proposés : restaurants chics ou espace à emporter. L’espace cuisine devra jouer sur la transparence, afin d’atténuer l’effet « hôpital » et créer une sensation de bien-être et de confiance. Pour améliorer la qualité de vie, il sera aussi nécessaire de développer le sport, créateur de lien social. Bien choisir les activités sera un critère essentiel pour ne pas rebuter les résidents. On peut même envisager des ateliers de relaxations : massage, yoga, tai chi chuan.

D’autre part, il faudra aussi réfléchir sur l’aspect « environnement ». Le jardin devra être agréable, mais pas seulement pour la vue. Il faut pouvoir y circuler aisément, même pour les moins autonomes. On peut aussi envisager une sorte d’interactivité, qui pourrait prendre la forme du jardinage. En fait, il faudra créer un environnement qui soit le prolongement direct de celui auquel les boomers ont été habitués : chambres privées, douches spacieuses, équipement moderne, vérandas… Tout ce qui pourra contribuer à rendre le lieu plus agréable devra être soigneusement étudié.


Publié le Mercredi 30 Juillet 2003 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 989 fois