Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis - Lutter contre le SIDA, même après 50 ans


Etats-Unis - Lutter contre le SIDA, même après 50 ans
Le 5 et le 6 septembre prochain aura lieu la 5ème Conférence de la « National Association on HIV Over 50 » à Scottsdale, en Arizona. Le but de cette manisfestation : informer la population sur les dernières avancées de la recherche en matière de lutte contre le SIDA, sur les soins délivrés aux malades et sur les efforts de prévention mis en place.


Entre 1990 et 2001, le nombre de personnes de 50 ans et plus atteintes du VIH serait passé aux Etats-Unis de 16 288 à 90 513. Mais selon certains experts, ce chiffre serait en fait bien en dessous de la réalité. Les cas de seniors concernés par le VIH pourraient en effet être plus sérieux qu'on ne veut bien le croire. Les statistiques démontrent ainsi que les femmes de 50 ans et plus sont de plus en plus souvent contaminées par le virus. Arrivées à l'âge de la ménopause, certaines d'entre elles ne voient plus l'utilité d'utiliser un préservatif, considérant qu'il ne s'agit là que d'un moyen contraceptif dont elles estiment pouvoir se passer. Certaines associations pointent également du doigt la médiatisation du "Viagra" qui a été menée sans une véritable politique de prévention face aux MST. Si la société reconnaît aujourd'hui que les seniors ont une vie sexuelle active, aucune action à grande échelle n'a pourtant été mise en place pour les informer sur les risques liés à une contamination par le VIH.

Depuis 1997, le "Senior HIV Intervention Project" de Fort Lauderdale, en Floride, tente donc de faire évoluer les esprits. Chaque année, ses campagnes de prévention prennent davantage d'ampleur. Des bénévoles, de tous âges, participent à des conférences afin de faire prendre conscience du danger : le SIDA tue et ne discrimine personne. De 1991 à 1996, le SIDA a ainsi évolué deux fois plus vite chez les plus de 50 ans que chez les jeunes adultes.


Publié le Jeudi 17 Juillet 2003 dans la rubrique Social | Lu 761 fois