Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis – Les vêtements ‘facile-à-porter’ ont-ils un avenir ?


Etats-Unis – Les vêtements ‘facile-à-porter’ ont-ils un avenir ?
Le monde de la mode et de l’industrie vestimentaire n’a jusqu'à présent pas fait grand chose pour explorer la niche des seniors souffrant d’arthrite ou de mal de dos. Pour ces personnes, l’habillement devient un cauchemar quotidien : impossibilité de fermer seul sa fermeture éclair, d’attacher sa robe… Ces personnes âgés représentent un véritable marché, car elles désirent toujours soigner leur apparence et suivre la mode. Mais à partir du moment où s’habiller devient difficile, il est d’autant plus dur de se rendre dans un magasin et d’essayer les nouveautés. Autant de clients potentiels perdus. Même constat pour la bijouterie : quand attacher son propre collier tourne au calvaire, il est peu probable que l’on souhaite en acheter d'autres. Le développement de lignes « facile-à-porter » permettrait donc de renforcer l’autonomie des seniors et de leur redonner le goût de suivre la mode.

Certaines entreprises se sont déjà positionnées sur ce créneau, même si leur diffusion reste encore confidentielle. On trouve ainsi de petites entreprises très spécialisées telles Classique Inc (Floride) qui propose des vêtements réservées aux femmes ayant subi une mastectomie, ou Laurel Designs (Californie) qui fait partie des firmes qui ciblent les seniors handicapés. Mais à ce jour, il n’existe aux Etats-Unis que deux lignes de « facile-à-porter » réellement généralistes. Ces fabricants proposent notamment des vêtements sans fermeture éclair qui tiennent grâce à des élastiques ou à des velcros, les encolures et les tours de taille étant élargis pour être plus simples à enfiler. « 90% de nos vêtements sont destinés à des seniors devenus partiellement infirmes d’une certaine manière », explique le propriétaire de Silvert’s, Jeffrey Alter.

Mais la facilité d’emploi, surtout en matière d’habillement, ne fait pas tout. Si les robes ou les pantalons « facile-à-porter » constituent de réelles améliorations pour cette clientèle, leur design et leur look n’ont pas été suffisamment travaillés pour séduire les personnes âgées voulant soigner leur apparence. La véritable clé du succès tient donc à la conception de vêtements proches de la mode actuelle qui sauront intègrer les technologies mises au point par Silvert’s ou Wishing Wells. Confortables, pratiques et en phase avec la mode, tels seront les bénéfices à prendre en compte pour assurer le succès du « facile-à-porter » dans les prochaines années.


Publié le Vendredi 18 Juillet 2003 dans la rubrique Consommation | Lu 2473 fois