Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis – Les seniors, un marché à conquérir pour les fabricants de téléphonie mobile


Toutes les campagnes publicitaires pour la téléphonie mobile focalisent sur les populations les plus jeunes : adolescents communiquant via SMS, jeune urbain prenant en photo sa petite amie, parents trentenaires débordés en pleine conversation téléphonique avec leurs enfants et, parfois, un homme d’affaires aux temps grisonnantes, rare exception de l’intégration des seniors dans ce type de communication.

Comme le soulignait début novembre un article du quotidien américain The Christian Science Monitor, tous ces messages revendiquent clairement une chose : ces téléphones mobiles doivent véhiculer une image jeune, hype, branchée, cool… ils visent la population des 20/30 ans. L’archétype du businessman aux cheveux poivre et sel est uniquement là pour intégrer le milieu des affaires (forfaits pro et corporate) dans les stratégies de communication. C’est tout.

Pourtant, certains fabricants de téléphones portables s’aperçoivent que le marché commence à saturer. Aux Etats-Unis, chez les 19/65 ans, 80% des individus sont déjà équipés d’un mobile. Il reste toutefois un marché à étudier : le marché des seniors. Toujours aux USA, seuls 4 américains sur 10 âgés de plus de 65 ans, possèdent un portable. Le marché potentiel à conquérir reste donc énorme. Les plus de 65 ans représentent actuellement 12% de la population soit 35 millions de personnes… Même si l’on ne cible qu’une partie des 21 millions d’individus non équipés, cela fait encore du monde…

Toutefois, les opérateurs et les fabricants doivent encore faire face à une autre problématique. Il s’agit maintenant de convaincre cette clientèle « qu’elle a besoin d’un téléphone portable ». Or, à ce propos, certains freins majeurs subsistent encore : des appareils de plus en plus compliqués à utiliser et des forfaits pas toujours très clairs. Le puissant lobby américain pour la défense de seniors, l’AARP, a d’ailleurs décidé d’intervenir auprès des opérateurs. Il réclame que les factures soient simplifiées et que les contrats soient plus flexibles… Arguant que ces revendications sont effectuées dans l’intérêt général de tous puisque ces modifications bénéficieront aux différentes tranches d’âge.

Deuxième écueil, les mobiles, souvent équipés d’une foultitude de gadgets, sont trop compliqués à utiliser. Les personnes âgées exigent peu de choses d’un téléphone : qu’il permette de téléphoner, qu’il soit simple, que les touches soient suffisamment larges et lisibles, idem pour les écrans. Si les opérateurs souhaitent réellement toucher la clientèle seniors, ils vont donc devoir proposer des appareils beaucoup mieux adaptés aux aînés, plus pratiques et plus simples… certains d'entre eux l’ont déjà bien compris.

Autre tendance, les seniors sont plus factuels que les jeunes dans leur approche du téléphone portable. Lorsqu’ils appellent, la plupart du temps, c’est pour prévenir qu’ils arrivent : « je serai là dans 10 minutes. A tout de suite. » Pas de longues conversations. Du pratique et du concret. Les opérateurs, et pas uniquement américains, devront probablement prendre en compte ce dernier paramètre.
Etats-Unis – Les seniors, un marché à conquérir pour les fabricants de téléphonie mobile


Publié le Mardi 16 Novembre 2004 dans la rubrique Consommation | Lu 2426 fois