Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis – Les seniors sous-représentés parmi les travailleurs des NTI


Une étude récente du programme international « Workforce Ageing in the New Economy » (WANE) argue que les Américains de plus de 50 ans sont victimes de discrimination sur le marché du travail des Nouvelles Technologies de l’Information (NTI).

Intitulée « The US Information Technology Workforce in the New Economy », le rapport souligne que les plus de 45 ans ne représentent que 25,4% des employés du secteur, contre 31,8% pour l’économie dans sa globalité. Le constat est pire pour les 55 ans et plus : 6,8% des salariés des NTI, pour presque le double en règle générale (11,7%).

Par ailleurs, les travailleurs seniors du marché auraient plus de chance de perdre leur emploi que les jeunes employés, même si leurs chances d’en retrouver un seraient équivalentes.

Julie McMullin et Terri Tomchick, les auteurs de l’étude, estiment que « les causes [de cette discrimination à l’embauche] demeurent largement inconnues ». Les entreprises américaines des NIT préfèreraient employer des travailleurs étrangers pour remplir les postes vacants, par l’intermédiaire du visa H-1B qui permet à une société d’accueillir des salariés étrangers dans des domaines de haute qualification. En 2002, 79.000 H-1B ont été délivrés à des scientifiques, ingénieurs, programmeurs et autres, dont la moitié pour des ressortissants de l’Inde.

L’étude de Julie McMullin a été publiée dans le cadre du projet WANE. Celui-ci implique des membres d’universités et de centres de recherches au Canada, dans l’Union Européenne, aux Etats- Unis et en Australie, et a pour mission d’évaluer l’impact du vieillissement de la population active sur le secteur des NTI, à travers divers sujets de recherche. Au Canada, pays dont le programme est originaire, les responsables de WANE travaillent en partenariat avec le Congrès du Travail du Canada, représentant la majorité des syndicats du pays.


Publié le Mercredi 28 Avril 2004 dans la rubrique Emploi | Lu 746 fois