Sommaire
Senior Actu

États-Unis – Les organismes de crédit américains accusés de discriminer les minorités et les seniors

(1508 signes)


« The Broken Credit System : Discrimination and Unequal Access to Affordable Loans by Race and Age », une étude de la «National Community Reinvestment Coalition » (NCRC) publiée le 10 décembre dernier, souligne la discrimination pratiquée par les organismes de crédit. En effet, selon la NCRC, dans une zone géographique donnée, plus le nombre de personnes appartenant à des minorités ou le nombre de personnes âgées est important, plus les taux d’intérêt des prêts sont élevés.

Cette étude, menée dans 10 grandes villes américaines (Atlanta, Baltimore, Cleveland, Detroit, Houston, Los Angeles, Milwaukee, New York, St. Louis et Washington DC), révèle donc l’existence de deux systèmes bancaires : à revenu égal, les personnes vivant dans des quartiers blancs auront droit au taux d’intérêt du marché, tandis que celles résidant dans des quartiers peuplés en majorité de minorités ou de personnes âgées se verront proposer des prêts à fort taux d’intérêt.

Mais pour Wright Andrews, directeur de la « Coalition for Fair and Affordable Lending », ces disparités s’expliquent par le fait que les prêteurs prennent en compte d’autres facteurs que les revenus avant d’accorder ces prêts, tels que le niveau d’endettement ou les niveaux d’épargne. Or, lorsque ces facteurs entrent en jeu, les minorités et les personnes âgées sont plus susceptibles d’être des catégories à risques. Les taux du prêt seront donc plus élevés, sans qu’aucune discrimination par la race ou l’âge n’entre en compte, explique M. Andrews.


Publié le Lundi 15 Décembre 2003 dans la rubrique Finances | Lu 749 fois