Sommaire
Senior Actu

États-Unis – Les nouveaux retraités font s’envoler les ventes et les prix des condominiums


Avec le vieillissement des boomers, la vente et les prix des condominiums ont rapidement augmenté. Auparavant considérés comme des logements pour ceux qui ne pouvaient pas s’offrir une maison, ces logements en copropriété répondent aujourd’hui aux besoins des nouveaux retraités.

En effet, en vieillissant ceux-ci ne tiennent plus à assumer l’entretien que suppose une grande maison, surtout si leurs enfants sont partis. Ils sont donc de plus en plus nombreux à acheter plus petit, et surtout en condominium, où ils peuvent profiter de services collectifs : clubs, piscine, restaurants, magasins… Les nouveaux retraités sont désormais plus attirés par la vie citadine et les facilités qu’elle procure que par la Sun Belt.

Les entreprises de construction l’ont compris et sont de plus en plus nombreuses sur ce marché. Deux exemples : « Toll Brothers » et « Epcon Group ». Le premier, constructeur immobilier de luxe, s’est plutôt spécialisé dans les condominiums situés en ville, tandis que le second privilégie l’espace et les maisons de plain-pied, parfaitement adaptées aux besoins des seniors. Dans les deux cas, les propriétaires n’ont pas à se soucier de l’entretien de leur logement.

Selon la « National Association of Realtors » (NAR, « Association nationale des agents immobiliers »), sur le deuxième trimestre 2003, les prix des logements en condominiums ont ainsi augmenté de 15,1%, contre une augmentation de 7,4% sur la même période pour une maison individuelle. La NAR estime que 42% des acheteurs de condominiums ont plus de 45 ans, rapporte « Investors » dans son édition du 30 décembre 2003 (« Condos more popular as boomers, kids seek city living, no lawns »), et cette tendance devrait se renforcer avec le vieillissement de la population.


Publié le Mercredi 7 Janvier 2004 dans la rubrique Habitat | Lu 1675 fois