Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis – Les enfants partis, certains boomers changent de mode de vie


Alors que certains parents sombrent dans la déprime lorsque les enfants quittent le nid familial (phénomène baptisé en 1970 par les sociologues le "empty nest syndrom" ou syndrome du nid vide), d’autres redécouvrent un sentiment de liberté et souhaitent changer leur style de vie. Certains baby-boomers n’hésitent pas à partir à la découverte d’autres contrées dans le camping-car acheté grâce à la vente de la maison, à s’offrir de longues et très lointaines vacances, à faire des travaux d’aménagement de leur maison, ou encore à déménager. Certains baby-boomers américains se retrouvent ainsi à vivre à Pinehills, un petit village du Massachusetts, où ils constituent presque la moitié de ses 300 habitants. Selon la brochure et le site internet Pinehills, est un petit village de rêve, avec son golf, ses forêts et ses voisins charmants. Tout pour attirer ces « emptynesters ». La psychologue Karen N. Fingerman, de l’université de Purdue, note cependant que ses étudiants semblent avoir du mal à accepter ces envies, de la part de leurs parents. Ils s’imaginent que la vie sans eux doit forcément être plus difficile. On assiste d’ailleurs depuis quelques temps à un autre phénomène : le « syndrome de Tanguy », en référence au film de Chatiliez, où ce sont les enfants parvenus à l’âge adulte qui se refusent à quitter le cocon familial.



Publié le Jeudi 4 Septembre 2003 dans la rubrique Divers | Lu 813 fois