Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis – Les départs en retraite entrainent des embauches massives dans l'administration

Compte-tenu du vieillissement de la population américaine et du départ en retraite de nombreux fonctionnaires qui va en découler, le gouvernement de Georges W. Bush prévoit d’embaucher 150.000 personnes dans les deux prochaines années. Toutefois, l’administration risque de devoir faire face à une forte concurrence sur le marché de l’emploi de la part du secteur privé, selon une récente étude de l’Académie Nationale de l’Administration Publique sur les besoins fédéraux en matière de travail.


« Ce rapport souligne, non seulement un vieillissement des salariés de l’administration, mais surtout un vieillissement généralisé de la force de travail » explique à l’agence Reuters, M. Max Stier, responsable de cette étude .

« Where the jobs are : The continuing growth of Federal job opportunities » se veut la première étude à avoir travaillé sur les besoins fédéraux en matière d’emploi. Selon cette enquête, le départ programmé des fonctionnaires à la retraite, devrait libérer 147 652 places dans les deux années à venir. Il s’agira donc, dans la plupart des cas, de remplacer les « partants » et non pas de créer de nouveaux postes.

Toutefois, cette étude souligne que le gouvernement pourrait rencontrer quelques difficultés. En effet, compte-tenu de l’évolution démographique et économique du pays, le nombre de personnes qualifiées disponibles devrait se réduire. L’administration américaine risque fort d’avoir à se disputer les meilleurs profils avec le secteur privé.

« Dans toutes leurs prévisions, les économistes américains soulignent que le marché du travail va devenir très serré et particulièrement pour les emplois qualifiés » précise M. Stier, qui ajoute que « cela concerne tous les métiers : scientifiques, avocats, comptables, ingénieurs, etc. »

Si le gouvernement souhaite attirer les meilleurs talents dans son giron, il va devoir étudier sérieusement la situation, trouver des réponses appropriées, investir en formation et créer un environnement de travail plus agréable précise le chargé de cette étude. « La concurrence va être sévère et rude. Le secteur public ne sera pas le seul à rechercher des salariés compétents ».

Et M. Stier de conclure « plus que jamais, le Gouvernement va devoir être plus malin dans sa politique de recrutement mais aussi dans sa manière de retenir ses employés ».
© Senioractu.com 2005


Publié le Lundi 7 Février 2005 dans la rubrique Emploi | Lu 2289 fois