Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis – Les baby boomers revendiquent le droit à l’indépendance familiale, selon un sondage


Les baby boomers se disent prêts à voir s’envoler leurs enfants loin du nid familial et à profiter de cette nouvelle indépendance, c’est ce que dévoile le sondage national réalisé par Del Webb, leader de la construction de communautés pour adultes actifs, rendu public le 29 juin.

Pour 71% des boomers, être parents a été une expérience incroyable même si 19% admettent qu’ils ne s’attendaient pas à ce que ce soit aussi difficile. Ils sont 58% à s’être préparés au départ de leurs enfants et presque autant à se sentir plus libres une fois leur progéniture loin du domicile familial.

Une fois seuls, 67% des parents disent disposer de sommes d’argent plus importantes. 60% vont en profiter pour économiser et la moitié va l’utiliser pour voyager.

« Ils sont nombreux à croire que le départ de leurs enfants va les ennuyer mais sont en fait soulagés de se retrouver seuls », reconnaît Linda Burghardt, auteur de The Happy Empty Nest.

Toutefois, les parents s’attendent à ce que leurs enfants reviennent vivre chez eux à plus ou moins longue échéance. C’est ce que les sociologues appellent l’effet Boomerang. Selon les chiffres du Bureau de Recensement Américain, plus de 25% des 18-34 ans habitent toujours chez leurs parents. Non seulement les boomers ne sont pas surpris par ce retour au domicile familial –ou cette tendance à rester longtemps, voir le film Tanguy-, mais ils s’en réjouissent plutôt. 65% seraient ainsi « ravis » d’aider leurs enfants en leur permettant de revenir vivre avec eux. Près d’un quart se sentiraient malgré tout obligés de le faire.

Les boomers sont une génération prise « en sandwich » entre leurs enfants et leurs parents, entre ceux qui ne veulent pas partir ou reviennent de façon régulière et ceux qui deviennent dépendants. Ainsi, 24% savent qu’ils devront aider leurs propres parents en les installant chez eux. 51% s’y résoudront par obligation.

Le sondage révèle aussi l’envie des boomers d’avoir des petits-enfants. 28% ne souhaitent cependant pas servir de baby-sitters pour des périodes excédant 15 jours. Ils semblent en effet désireux de profiter de leur temps libre et de leur future retraite mais jugent que le fait de se retrouver seuls n’aura aucun impact sur l’âge qu’ils s’étaient fixés pour cesser de travailler.
Pour 36% des personnes interrogées, l’argent ne sera pas un problème. Le bien-être, les voyages, le repos sont les dépenses de prédilection pour des parents qui peuvent penser avant tout à eux.

On note un engouement des boomers pour les communautés dans lesquelles ils trouvent le charme d’une indépendance bien méritée et les aident à prendre en charge et leurs enfants et leurs parents.

Le sondage a été réalisé par l’Institut Harris Interactive par mail auprès de 1 174 Américains de 40 à 70 ans entre le 29 avril et le 3 mai 2004.
Etats-Unis – Les baby boomers revendiquent le droit à l’indépendance familiale, selon un sondage


Publié le Lundi 12 Juillet 2004 dans la rubrique Social | Lu 770 fois