Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis – Les baby-boomers permettent à l’industrie musicale de garder la tête hors de l’eau


L’association de l’industrie du disque américaine (RIAA) a publié le 20 avril le « profil du consommateur de musique en 2003 » montrant que les plus de 45 ans représentent maintenant plus d’un quart des achats du secteur, confirmant leur importance croissante depuis 10 ans.

Le marché poursuit sa chute continue entamée en 1999, avec une diminution de 18,72% du chiffre d’affaires total en 4 ans. Pourtant les seniors évitent au secteur une plus grande désillusion. Les revenus qu’ils génèrent, bien que légèrement déclinants, restent relativement stables par rapport aux autres classes d’âge : 3.256 millions de dollars en 2001 (2,74 milliards d’euros), 3.217 en 2002 (2,7 milliards d’euros), 3.153 en 2003 (2,65 milliards d’euros).

En 1984, les plus de 40 ans ne participaient qu’à hauteur de 23,3% aux achats de cette industrie. En 2003, ils représentent 36,6% des consommateurs. La hausse la plus spectaculaire concerne les 45 ans et plus, passant de 15,4% à 26,6% des acheteurs en 10 ans.
« Sans aucun doute, l’apparition de la musique disponible sur Internet a fait beaucoup de mal au marché » estime Russ Crupnick, vice président de NPD, un centre de recherches qui conduit des études sur l’industrie du disque. Cependant, contrairement aux jeunes fans de musique, les baby-boomers semblent de moins en moins enclins à succomber aux sirènes du téléchargement non-autorisé. Ils sont prêts à payer pour une musique qu’ils estiment de qualité, que ce soit dans les magasins, sur des sites officiels de téléchargement (tel I-tune d’Apple) ou en concert. D’après une étude de NPD, les adultes ne constituent plus que 31 % de la population profitant illégalement de la musique sur Internet.


Publié le Mardi 27 Avril 2004 dans la rubrique Consommation | Lu 1336 fois