Sommaire
Senior Actu

États-Unis – Les baby-boomers ne sauveront pas les pompes funèbres du désastre financier


Pour les grandes compagnies de pompes funèbres américaines, « investir » dans la mort ne semble pas forcément avoir été un bon investissement. Les nombreux rachats, par le passé, d’établissements funéraires indépendants à des prix excessifs ont entraîné de fortes dettes.

Par ailleurs, les clients se tournent aujourd’hui vers des solutions alternatives telles que la crémation. Et puis, l’espérance de vie augmentant, les gens vivent donc aujourd’hui plus longtemps que par le passé comme le souligne le quotidien « Florida Today » dans un article paru le 8 février dernier (« Boomers will not save funeral homes »).

D’après certains analystes, relate encore le journal, la vague de décès, quoique retardée, des baby-boomers ne saurait se transformer en profits escomptés autrefois par les compagnies de pompes funèbres. En effet, pour une personne née en 1940, l’espérance de vie était à l’époque de 68 ans. En 2001, elle s’élève à 77 ans, selon les statistiques de « The National Center for Health Statistics », citées par « Florida Today ».


Publié le Mercredi 11 Février 2004 dans la rubrique Social | Lu 546 fois