Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis – Les baby-boomers confrontés au chômage


La crise économique qui frappe les Etats-Unis depuis deux ou trois ans a bien entendu entraîné une hausse du chômage. Et comme c’est souvent le cas, les plus âgés sont les plus touchés. Le taux de chômage des 45-54 ans a augmenté de 2,4% ces trois dernières années et ils sont nombreux à se retrouver totalement démunis à l’aube de la retraite. Beaucoup se retrouvent au chômage pour la première fois et souffrent psychologiquement de cette situation. D’autant qu’ils ne sont pas les plus compétitifs sur le marché du travail. En effet, ils s’avèrent peu mobiles, parce qu’ils ont des enfants, des petits-enfants ou des parents âgés à charge ; ils sont trop ou pas assez qualifiés ; ils réclament des salaires trop élevés ; ils sont trop vieux ; etc. En fait, pour un employeur, il existe une multitude de bonnes raisons justifiant d’engager un jeune plutôt qu’un senior. A tel point qu’au Centre du travail et des carrières de New York, financé conjointement par la municipalité et l’état, il est conseillé aux demandeurs d’emploi de falsifier les CV : on modifie l’âge, le niveau d’étude, le précédent salaire, la nature du précédent emploi, etc. Et souvent cela porte ses fruits. Cependant pour certains baby-boomers, se retrouver au chômage est loin d’être une catastrophe ! Cela est même est vécu comme une chance. Une opportunité de vivre des expériences différentes et de se « construire ». C’est ainsi que certains n’hésitent pas à cumuler différents emplois, plus ou moins bien rémunérés et à consacrer une partie de leur temps libres aux loisirs.


Publié le Mardi 1 Juillet 2003 dans la rubrique Emploi | Lu 761 fois