Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis – Les attentes des boomers en terme d’habitation dopent le marché


De nombreux boomers envisagent un déménagement à la fin de leur activité professionnelle, représentant une clientèle à part entière pour les acteurs de l’industrie immobilière américaine, comme le rapporte un article du Chicago Tribune.

« Ce seront des retraités bien différents de leurs parents. Les boomers ne se sentent pas vieux, ils ont une bonne image d’eux-mêmes, ce qui se ressentira dans leur choix d’habitation.» Myril Axelrod, présidente du cabinet Marketing Directions à New-York, a étudié cette génération née entre 1946 et 1964 et conseille aujourd’hui les entrepreneurs immobiliers dans la définition de leurs produits à destination des boomers.

A quoi ressemble l’habitation idéale pour ces futurs retraités ? Une maison à un seul étage, proche des commerces, dans une petite ville pas trop isolée. « Ils veulent avoir facilement accès à leur banque, à leur église. Ils veulent sentir de l’activité autour d’eux », déclare Ray Franczad, agent à Des Plaines, Illinois.

La région de Chicago n’offre pas les avantages climatiques de la Californie mais les boomers s’y sentent suffisamment bien pour y envisager une retraite paisible dans une maison bien aménagée et moderne. Beaucoup ne veulent plus des maisons construites avant 1980. D’où l’apparition de zones d’habitation destinées aux boomers.

La société immobilière Burnside Homes basée dans l’Illinois développe trois projets de lotissements initiés dans des zones où la concentration d’acheteurs potentiels âgés de 50-55 ans est la plus forte. Même perspective de forte croissance chez le concurrent Del Webb. « Cette catégorie d’âge est le segment du marché progressant le plus vite », ajoute Karen Brunhofer, présidente des agences de l’Illinois.


Publié le Vendredi 25 Juin 2004 dans la rubrique Habitat | Lu 2216 fois