Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis - Les américains mal préparés pour leur retraite, d'après une étude de Merrill Lynch


La nouvelle étude publiée le mois dernier par Merrill Lynch sur l’état de préparation à la retraite chez les baby-boomers américains indique que ces derniers y sont majoritairement mal préparés. Le niveau médian de l’épargne retraite des foyers américains serait de 40 000$, sachant qu’une personne sur quatre affirme n’avoir souscrit à aucun régime de retraite. D’après les analystes du groupe, un individu devrait tabler sur une pension équivalente à 70% de son dernier salaire pour une retraite confortable.

Les premiers baby-boomers atteindront l’âge de 65 ans d’ici 2011. « A cette date, le challenge financier auquel les baby-boomers vont être confronté est énorme » affirme Cynthia Hayes, vice-présidente du « Merrill Lynch Retirement Group ». Toutefois, les boomers semblent désormais un peu plus conscients des risques financiers qu’ils encourent. En 1998, 90% des américains s’estimaient prêt pour la retraite. Aujourd’hui, ils n’en reste plus que 47%. Une personne interrogée sur trois s’estime actuellement dans l’impossibilité de partir à la retraite à 65 ans.

« L’économie et les marchés ont révélé aux investisseurs les tendances que nous suivons depuis une quinzaine d’années. Nous savons que traditionnellement, les américains n’épargnent pas suffisamment pour leur retraite. Les résultats de cette étude 2003 sont un signal d’alarme pour les promoteurs de régimes de retraite, les investisseurs et les fournisseurs de services financiers » ajoute Mme Hayes.

Le groupe recommande aux employeurs de fournir à leurs employés des conseils financiers : une feuille de route établissant les objectifs individuels de retraite, par exemple. D’après l’étude, ce service de conseil proposé par « Merrill Lynch » donnerait des résultats encourageants : 63% des personnes ayant souscrit à un plan se disent confiants pour leur retraite ; contre 38% pour ceux n’ayant rien souscrit. Par ailleurs, les personnes ayant suivi les instructions d’un conseiller financier possèderaient une épargne retraite équivalente à leur revenu médian, alors que pour les autres, elle serait deux fois moins importante.



Publié le Jeudi 11 Septembre 2003 dans la rubrique Retraite | Lu 455 fois