Sommaire
Senior Actu

États-Unis – Les activités intellectuelles stimulantes pourraient réduire le risque d'Alzheimer


Les personnes âgées consacrant leurs loisirs à des activités cognitives -la lecture, par exemple- réduiraient le risque de développer la maladie d’Alzheimer ou d’autres types de démence, selon des chercheurs du « Albert Einstein College of Medicine of Yeshiva University ». L’étude, menée par Joe Verghese, a porté sur 469 hommes et femmes de plus de 75 ans sans signe de démence entre 1980 et 2001. En-dehors de la lecture, elle recense plusieurs activités associées à la diminution du risque de dégénérescence cérébrale, comme le bridge, les puzzles ou bien la pratique d’un instrument de musique. Danser serait également bénéfique, bien que les activités physiques en général n’affecteraient pas le risque de démence dans cette étude.

Pour chaque activité, la diminution du risque est liée à la fréquence à laquelle elle est pratiquée. Par exemple, les seniors qui feraient des puzzles quatre fois par semaine auraient 47% de risques de démence en moins que ceux ne pratiquant cette activité qu’une fois par semaine. Toutefois, les conclusions de ce rapport ne sont pas absolument définitives. Les chercheurs s’accordent à penser que la protection contre la démence pourrait aussi être due au niveau d’intelligence et d’éducation : les individus d’un bon niveau intellectuel et ayant reçu une meilleure éducation, moins susceptibles d’être atteintes de dégénérescence mentale, pourraient tout simplement être plus attirés par des activités stimulantes.



Publié le Lundi 10 Novembre 2003 dans la rubrique Divers | Lu 518 fois