Sommaire
Senior Actu

États-Unis – Le risque de troubles cognitifs serait plus élevé chez les séropositifs de 50 ans et +


Les personnes séropositives, âgées de plus de 50 ans, seraient davantage susceptibles de développer des troubles cognitifs que leurs cadets quadragénaires, suggèrent les données préliminaires d’une étude consacrée aux effets du vieillissement sur le fonctionnement cognitif des personnes séropositives âgées.

Cette étude a été publiée dans un supplément spécial du journal « AIDS », dédié au virus du sida et au vieillissement, indique « Aidsmap », portail internet consacré à l’information relative à la maladie du sida. Deux formes distinctes de troubles cognitifs peuvent être liées à l’infection par le VIH* : les troubles moteurs cognitifs accessoires et la démence associée au sida, indique « Aidsmap ». Selon les données préliminaires de l’étude, 88% des patients séropositifs âgés de plus de 40 ans présentaient un fonctionnement cognitif normal, contre seulement 56% des séropositifs de plus de 50 ans.

Cette augmentation pourrait être due à de nombreux facteurs : aux effets coopératifs de la démence associée au VIH et d’autres formes de démence ; aux maladies cardio-vasculaires à la suite des complications de la thérapie contre le sida ; aux dysfonctionnements dans le système d’immunité présents chez les personnes âgées ; ou encore aux changements dans les réactions neurales.

*Virus de l'Immunodéficience Humaine


Publié le Vendredi 27 Février 2004 dans la rubrique Santé | Lu 453 fois