Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis - Le projet Smart House poursuit sa route


En novembre 2003, l’université de Floride créait et expérimentait la « Smart House » ou « maison futée », un concept destiné aux boomers et aux seniors afin de faciliter leur vie quotidienne. Cet appartement expérimental doté de toutes les innovations domotiques possibles visait à tester toutes sortes d’appareils destinés à aider les personnes âgées à rester chez elles aussi longtemps possible. Une locataire a donc été installée : Matilda, 85 ans, mannequin-robot de taille humaine, relié aux ordinateurs du laboratoire via moult capteurs.

Le logement se compose d’un séjour, d’une cuisine, d’une chambre et d’une salle de bain. D’une surface de 47 m2, il est installé au cœur du laboratoire d’informatique de l’université et allie le dernier cri des ordinateurs et des détecteurs susceptibles de fournir automatiquement l’aide à domicile dont les seniors peuvent avoir besoin. On pouvait ainsi y trouver un four à micro-ondes capable d’identifier les plats et la durée de cuisson nécessaire, des détecteurs qui localisent les déplacements des habitants ou des caméras qui envoient l’image des visiteurs sur un poste de télévision.

D’autres améliorations ont été apportées depuis. Citons par exemple l’alerte par téléphone portable en cas de fuite d’eau, la signalisation de l’arrivée du courrier via une sonde sonore (afin d’éviter aux personnes souffrant d’arthrite de se déplacer plusieurs fois), ou encore la notification d’une présence devant la porte avec possibilité de déverrouiller à distance.

D’autres étapes ont été franchies. Un téléphone mobile peut actionner les interrupteurs, la stéréo, la télévision, et ouvrir ou fermer les rideaux.

Forts des premiers résultats, les chercheurs ont décidé de poursuivre l’expérience à plus grande échelle. En juin, Matilda intégrera une maison de 232 m2.

Le projet semble être un grand pas en avant vers la vie assistée par technologie. Il pourrait permettre de relier l’occupant aux médecins et aux hôpitaux via un réseau informatique centralisé et coordonné. Une question reste posée, qui sera sans doute débattue par les décisionnaires : cette pratique est-elle acceptable ou s’agit-il d’une invasion de l’intimité des personnes ?
Etats-Unis - Le projet Smart House poursuit sa route


Publié le Mardi 6 Avril 2004 dans la rubrique Habitat | Lu 2217 fois