Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis – Le finastéride, nouvelle piste pour lutter contre le cancer de la prostate


Des chercheurs américains de différentes universités auraient découvert un nouveau médicament contre le cancer de la prostate, dont 40 000 sont diagnostiqués chaque année en France. Les hormones mâles (ou androgènes) sont impliquées dans l’apparition de la maladie. Or le finastéride empêcherait la conversion de testostérone en dihydrostérone, l’androgène principale de la prostate, et réduirait donc les risques d’apparition de la maladie. Ce médicament a été testé pendant 7 ans sur des hommes de plus de 50 ans ayant un niveau d’antigène spécifique prostate (ASP, le marqueur du cancer de la prostate) normal. Les résultats, publiés sur le site du « New England Journal of Medecine » semblent être concluants : Le finastéride diminuerait de 24,8% le risque de contracter une tumeur, par rapport à un placebo. Néanmoins tout n’est pas idéal car ce traitement serait à l’origine d’effets secondaires sexuels : baisse de la libido, impuissance et légère pousse des seins. De plus, les probabilités de contracter une tumeur grave sont plus importantes. Des études ultérieures vont essayer de rendre le finastéride parfaitement fiable.


Publié le Vendredi 27 Juin 2003 dans la rubrique Santé | Lu 410 fois