Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis – Le brocoli aide à lutter contre la dégénérescence maculaire, selon une étude


Le sulforaphane, un micronutriment présent dans le brocoli et déjà connu pour ses pouvoirs anti-cancéreux, présente des vertus préventives sur la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), d’après des recherches américaines présentées dans un récent communiqué.

Les scientifiques connaissaient déjà sa capacité à freiner le développement des tumeurs et à détruire les bactéries de l’estomac responsables des ulcères et des cancers gastriques. Et grâce à une étude menée ce mois-ci à l’Université canadienne de Saskatchewan, ils ont prouvé qu’une alimentation à base de germinations de brocoli (Brassica oleracea var. botrytis sub. Cymosa) -de petites pousses semblables à du cresson-, permettaient de prévenir l’hypertension, les maladies cardiaques et les attaques d’apoplexie.

Mais l’Université John Hopkins a fait un grand bond en avant en découvrant le rôle protecteur que ce puissant antioxydant pouvait jouer pour les cellules rétiniennes, en prévenant notamment l’apparition de la dégénérescence maculaire. Cette maladie touche environ 30 millions de personnes dans le monde et reste la principale cause de cécité en Occident. On s’attend à ce que le nombre de personnes touchées double d’ici 2030.

Ces résultats laissent présager une utilisation accrue des aliments riches en sulforaphane dans l’industrie alimentaire. Selon les recherches de la compagnie britannique Mintel Forecasts, rien qu’en Grande-Bretagne, le marché des pousses représente environ 1,25 milliards d’euros. Il pourrait s’élever à 2,55 milliards d’euros dans les 5 prochaines années si le sulforaphane est considéré comme un élément clé.

Le sulforaphane se trouve en grande quantité dans les brocolis, les choux, les pousses (soja, tournesol,…), le cresson et la roquette.




Publié le Mercredi 21 Juillet 2004 dans la rubrique Nutrition | Lu 2484 fois