Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis – La télésurveillance fait son entrée dans les maisons de retraites


Agespan s’apprête à lancer un système de télésurveillance dans les maisons de retraite américaines et canadiennes permettant notamment de localiser les cas de maltraitance sur personnes âgées, annonce la société dans un communiqué de presse.

Agespan Inc. est spécialisée dans le développement de technologies à l’attention du public senior. Travaillant depuis quatre ans sur le projet de télésurveillance, elle a dû convaincre du bien-fondé de l’innovation les responsables de maisons de retraites et de centres accueillant des personnes âgées. Les coûts d’installation du matériel, son entretien et la violation de la vie privée étaient des arguments fréquemment avancés contre le projet de la société.

Les récents progrès technologiques ont nettement amélioré le produit et rendu plus évidente son utilité. La solution informatique développée permet en effet de filmer dans des conditions de lumière très faibles voire nulles, et d’envoyer à heure fixe une photo du lieu surveillé sur le portable ou l’email des responsables d’établissement par exemple. Agespan espère ainsi contribuer à la lutte contre les mauvais traitements dont sont malheureusement victimes les pensionnaires de certaines maisons de retraite.

L'abus contre les personnes âgées, notamment dans les maisons de retraite, est un problème qui commence à être reconnu aujourd’hui, l’organisation « International Network for the Prevention of Elder Abuse » (INPEA), et plus particulièrement son ancien premier secrétaire, Gerry Bennet, décédé en avril 2003, y sont pour beaucoup.

L’INPEA est née en 1997 et compte aujourd’hui environ 600 membres dans 35 pays. Elle se bat pour faire connaître la maltraitance des personnes âgées et pour former des professionnels. Elle a notamment joué un rôle clé en s’assurant que cette maltraitance serait incluse dans le « Plan International d’Action contre le Vieillissement » de Madrid. En adoptant ce plan lors de la Deuxième assemblée mondiale sur le vieillissement en avril 2002, les gouvernements se sont engagés à éliminer toute forme de négligence, d’abus et de violence dirigée contre les personnes âgées.

L’organisation cherche aujourd’hui un soutien auprès de l’Assemblée générale des Nations-Unies pour la création d’une journée mondiale d’information sur la maltraitance des seniors en 2005.


Publié le Jeudi 17 Juin 2004 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 875 fois