Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis – La fragilité des plus anciens définie en conférence


L’American Geriatric Society « AGS » (Société de gériatrie américaine) a tenu la première d’une série de trois conférences organisée en partenariat avec le National Institute of Aging « NIA » (Institut national du vieillissement) sur les moyens à mettre en place pour améliorer la condition des personnes âgées faibles.

Les organisateurs se sont dits satisfaits du succès de la manifestation, dont le but était de définir ce qu’est la fragilité et de trouver les domaines de recherches pour améliorer la santé des plus âgés. Les chercheurs espèrent, grâce à ces informations, pouvoir mieux cerner le processus qui accélère le vieillissement et l’affaiblissement général. Ils espèrent aussi comprendre pourquoi certaines personnes atteignent un âge respectable sans être diminués, tandis que d’autres sont moins robustes. Des progrès ont déjà été faits en ce sens concernant les symptômes tels que la fatigue, l’inactivité, la lenteur, la perte de poids, etc.

Le NIA soutiendra les deux prochaines conférences consacrées à l’accompagnement des malades et à l’activité cognitive.

L’AGS a été fondée en 1942. C’est une association nationale à but non-lucratif, dédiée à l’amélioration de la santé, de l’indépendance et de la qualité de vie des personnes âgées.


Publié le Jeudi 19 Février 2004 dans la rubrique Divers | Lu 712 fois