Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis – La fiabilité du test PSA remise en cause


Etats-Unis – La fiabilité du test PSA remise en cause
Une analyse publiée récemment dans le « New England Journal of Medicine », a révélé que le test PSA –Prostate-specific antigen- du cancer de la prostate ne serait pas aussi fiable qu’on le pensait. Il ne détecterait que 20 % des tumeurs chez les moins de 60 ans et 40 % chez les plus vieux. C’est un choc pour les très nombreux américains de plus de 50 ans qui ont subi ce test et croyaient en son efficacité. Tel qu’il est pratiqué actuellement, un niveau de 4 nanogrammes de PSA par millilitre de sang indiquerait la présence d’une tumeur. Cependant, bien d’autres facteurs peuvent influencer ce taux. Le patient doit donc être soumis à une biopsie pour effectuer un diagnostic plus précis. La nouvelle analyse suggère d’abaisser le seuil à 2,6 nanogrammes de PSA par millilitre. Cela permettrait de doubler le taux de détection des cancers, sans pour autant augmenter le nombre d’erreurs. Malgré tout, selon les auteurs de l’étude, le test continuera d’ignorer deux tiers des cancers chez les moins de 60 ans. Les américains sont désormais avertis que ce test PSA est loin d’être fiable à 100% et les médecins s’en remettent au libre arbitre de chacun.


Publié le Jeudi 31 Juillet 2003 dans la rubrique Santé | Lu 2818 fois