Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis - L'industrie musicale mise sur les Baby-boomers pour relancer l'industrie du disque


Le centre de recherches Forrester a publié en août 2003 une étude qui souligne les ravages causés par le téléchargement illégal de musique sur Internet : pas moins de 700 millions de dollars de perte sur les ventes de disques, et pour répondre à la demande accrue, un développement fulgurant des sites pirates. Pour réduire le phénomène, il semblerait que l'industrie américaine de la musique ait trouvé la solution : les Seniors et les Baby-boomers.

Le réaménagement des rayons dans les magasins a eu pour effet de reléguer au fond des allées les disques des chanteurs issus de ces deux générations. Alors Seniors et Baby-boomers, principaux auditeurs des ''anciens'', ne dérogent pas à la règle et recourent au téléchargement pirate. Les labels ont donc décidé d'accentuer le marketing à destination de cette tranche de la population, notamment par le biais de la télévision. Cette décision fait suite à un constat : l'année dernière, 35% des ventes se sont faites auprès de personnes âgées de plus de 40 ans. Leurs achats tendaient principalement vers les artistes plutôt anciens. Pour reprendre le marché, les maisons de disque parient sur les ''best-of'' réunissant les meilleurs titres des artistes des années 40 à 80. Nouveau packaging, nouvelle compilation, publicité télévisuelle : voilà les ingrédients censés sauver un marché musical enlisé. Une initiative appuyée par un nouveau magazine, ''Tracks'', destinés aux plus de 30 ans.

En France, télécharger de la musique gratuitement sur Internet est perçu de manière très différente selon les générations. 69% des 12-24 ans interrogés estiment que cela ne peut pas se comparer au vol physique d'un produit, contre 45% seulement des Baby-Boomers.


Publié le Vendredi 7 Novembre 2003 dans la rubrique Consommation | Lu 893 fois