Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis – L’hormone de croissance commence à livrer ses secrets


Si la communauté scientifique observe que l’hormone de croissance stimule la division des cellules chez les personnes âgées - entraînant l’augmentation de la masse musculaire, de l’épaisseur de la peau et de la densité osseuse - les raisons biochimiques de cette prolifération cellulaire sont très mal connues. Ce sont ces mécanismes que des chercheurs de l’université de Chicago ont cherché à comprendre. Ils exposent leurs conclusions dans la revue Hepatology du mois de décembre.

L’équipe de chercheurs, dirigée par le professeur Robert Costa, a étudié la régénération du foie chez des souris transgéniques âgées. Leurs recherches montrent que l’action de l’hormone de croissance sur la prolifération cellulaire est intimement liée à un gène, le gène Foxm1b dont l’activité baisse avec l’âge. En fait, l’hormone de croissance « allumerait » ce gène qui commanderait la régénération des cellules. L’hormone de croissance seule n’ayant pas d’effet.

Mais, le professeur Costa reste prudent quand au développement d’une prochaine thérapie. Il souligne que cette étude n’a été menée que sur des rongeurs et de surcroît sur des périodes très courtes : « nous n’avons aucune information sur les conséquences à long terme ». Plusieurs études ont par ailleurs montré que la prise prolongée d’hormone de croissance pouvait entraîner des effets secondaires dangereux pour la santé tel que le diabète.


Publié le Mardi 20 Janvier 2004 dans la rubrique Santé | Lu 364 fois