Sommaire
Senior Actu

États-Unis – L’avenir de l’âgisme, révèle les non-dits de la société moderne


Véritable mal social, l’âgisme, plus connu sous le terme de discrimination envers les personnes âgées, gangrène la société américaine sans qu’il soit véritablement possible d’en débattre. Dans le rapport présenté par le Centre de Longévité Internationale et intitulé « L’avenir de l’âgisme », Erdman B. Palmore, professeur à l’Université Duke, présente les signes annonciateurs de l’âgisme et propose plusieurs solutions pour y remédier.

« Le plus important est de se concentrer plus sur les actions à entreprendre que sur l’étude de la conjoncture », insiste l’auteur. L’âgisme est un concept relativement récent qui, à la différence du racisme ou du sexisme, est un préjudice universel. Chaque individu est susceptible d’y être confronté tôt ou tard.

Selon Dr Palmore, les médias ont un rôle important à jouer. Ils se doivent d’être plus sensibles à ce phénomène et de dresser un portrait plus positif des personnes âgées.

Il s’agit également de renforcer les lois en faveur de l’égalité des chances au travail. Mais la route est longue. Même si, à en croire les prévisions du Bureau de Recensement, un quart de la population américaine aura plus de 65 ans en 2050, la société n’est pas prête à changer l’image qu’elle a des seniors et les préjugés sont tenaces.

Dr Palmore est convaincu que seul un travail d’équipe sera capable de promouvoir une attitude et une image à la fois positive et optimiste de la vieillesse. Mais cela passe par l’éducation de l’opinion publique et par la création de groupes de soutien et d’organisations communautaires capables de montrer que les personnes âgées peuvent apporter beaucoup à la société.

Dr Butler, rédacteur de la préface note que « les principaux sujets d’inquiétude relatifs au vieillissement aux USA, à savoir la pauvreté, les mauvais traitements, la solitude, sont des sous-produits de notre acceptation tacite de l’âgisme. »

Et Dr Palmore de conclure : « si nous ne parvenons pas à témoigner de la sympathie à l’égard des personnes âgées et à protéger leurs droits, nous nous préparons à souffrir des mêmes injustices demain. »

Delphine Dujardin © Senioractu.com 2004
États-Unis – L’avenir de l’âgisme, révèle les non-dits de la société moderne


Publié le Vendredi 4 Juin 2004 dans la rubrique Social | Lu 789 fois