Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis : L’activité intellectuelle pourrait réduire les risques de démence


Des chercheurs américains ont suivi pendant 21 ans 469 personnes de plus de 75 ans de race blanche. Les résultats obtenus, publiés le 19 juin dernier dans Le « New England Journal of Medecine », révèlent que l’activité intellectuelle régulière d’une personne âgée paraît réduire ses risques de démence et notamment la survenance de la maladie d’Alzheimer. La pratique de la lecture, de jeux de réflexion ou d’un instrument de musique une fois par semaine a réduit de 7% le risque de démence au sein du groupe, et ce risque a chuté de 63% chez les personnes comptant au moins 11 jours par mois d’activité mentale. Malgré tout, les chercheurs relativisent la portée de ses résultats soulignant notamment que l’étude « ne signifie pas que des sujets intellectuellement moins actifs augmentent leurs risques de démence ». Par ailleurs, ils insistent sur le caractère non représentatif de l’échantillon, la démence frappant généralement des personnes de plus de 65 ans.


Publié le Lundi 23 Juin 2003 dans la rubrique Santé | Lu 351 fois