Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis - Infirmier-auxiliaire en maison de retraite, un métier à prendre au sérieux


En Pennsylvanie, la maison de retraite « Gracedale » offre, grâce au soutien financier des collectivités locales, un programme de formation complet pour les infirmières-auxiliaires. Elle en a ainsi embauché plus de 70 depuis le mois de janvier. Le recrutement est tel que la direction a du faire appel à de nouveaux formateurs à temps plein pour animer les classes du centre de formation intégré. Bien que la résidence soit supervisée par plusieurs dizaines d’infirmières professionnelles, les auxiliaires se trouvent en première ligne pour s’occuper des 740 personnes de « Gracedale ». Certains nécessitent une attention toute particulière, allant des gestes les plus élémentaires, jusqu’à l’aide à la prise des repas ou la toilette par exemple. Au début, le contact et la promiscuité avec les résidents ne sont pas toujours évidents à gérer, il faut avoir un vrai sens du contact humain et un certain flair pour anticiper leurs besoins. Etre auxiliaire ne nécessite pas uniquement des compétences médicales, la prise d’initiative et le sens de la responsabilité sont aussi des qualités importantes. C’est pourquoi un tel poste n’attire pas les convoitises, et nécessite une motivation profonde, voire une vocation. La plupart des candidats disent postuler à ce poste pour l’amour du prochain. Mais pour beaucoup c’est une occasion de préparer le passage à un poste d’infirmier de plus haut niveau. Ce genre de programme n’existe pas dans les maisons de retraites privées, tel est le principal atout de « Gracedale » : la rémunération des jeunes auxiliaires et les coûts de la formation sont pris en charge par le comté de Northampton, propriétaire de l’établissement. Une gestion publique, sans laquelle un tel centre de formation ne pourrait exister.
Etats-Unis - Infirmier-auxiliaire en maison de retraite, un métier à prendre au sérieux


Publié le Mercredi 6 Août 2003 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 1535 fois