Sommaire
Senior Actu

États-Unis – IBM condamné à verser des arriérés à 140 000 de ses employés âgés


Selon une décision de justice, le géant de l’informatique IBM devra verser des arriérés, qui pourraient s’élever à plusieurs milliards de dollars, à 140 000 de ses employés âgés, lésés par le passage du régime de retraite traditionnel au plan « cash balance », indiquait un article d’ Associated Press daté du 18 février.

Le jugement a été rendu le 12 février dernier par le juge fédéral G. Patrick Murphy qui avait déjà décidé l’année dernière -en juillet- que la compagnie IBM avait violé la loi sur la discrimination par l’âge lorsqu’elle avait converti, en 1999, ses régimes de retraite en plan « cash balance », désavantageux pour des salariés âgés.

Sous le régime de pension traditionnel, la retraite d’un employé se calcule sur la base du salaire de fin de carrière. Les plans « cash balance » fonctionnent différemment. Un compte individuel fictif est créé où s’accumule pour chaque année de présence du salarié un certain pourcentage de son salaire augmenté d’un pourcentage fixe déterminé à l’avance. L’avantage est que les salariés peuvent emporter leur « comptes » lorsqu’ils quittent la société pour une autre, ce qui peut être un avantage pour les jeunes employés. Mais les opposants à ces plans estiment qu’ils défavorisent les salariés âgés.

Le montant des paiements des arriérés n’a pas encore été déterminé, mais ils pourraient atteindre six milliards de dollars. De son côté, IBM, s’attend à gagner le procès en appel, précise Associated Press.


Publié le Lundi 1 Mars 2004 dans la rubrique Retraite | Lu 772 fois