Sommaire
Senior Actu

États-Unis – Étudier les chutes chez les personnes âgées pour les éviter


Une étude est en cours pour identifier les facteurs de chute chez les personnes âgées. Une équipe de chercheurs de l’université de Purdue, menée par Shirley Rietdyk, cherche ainsi des moyens de lutter contre ces chutes qui coûtent très cher à la sécurité sociale américaine.
Les chercheurs mesurent l’équilibre et la mobilité chez les personnes âgées. En étudiant l’interaction entre les systèmes neural et mécanique du corps, ils apprennent comment le système nerveux combine l’information visuelle et sensorielle qui coordonne l’activité musculaire.

Pour avoir une réponse, des expériences mettant en jeu l’équilibre ont été menées sur un groupe de jeunes adultes et un autre de personnes âgées. Leurs capacités à apprendre à prévenir les chutes sont également étudiées. Shirley Rietdyk pense en effet qu’il est nécessaire de tomber pour garder sa capacité à prévenir et à stopper la chute. Ceci est essentiel, car une chute non maîtrisée peut avoir de lourdes conséquences : même si elle n’entraîne pas de handicap, elle peut provoquer la peur de retomber. Pour éviter cela, la personne risque d’être moins active, ce qui entraînera à son tour le déclin de sa force et de sa coordination, augmentant ainsi le risque de tomber à nouveau.

Le coût annuel des blessures dues à une chute pourrait atteindre les 85 milliards de dollars en 2020, selon l’université Purdue. Actuellement, un tiers des 65 ans et plus et la moitié des plus de 80 ans tomberaient une fois par an.



Publié le Jeudi 20 Novembre 2003 dans la rubrique Divers | Lu 411 fois