Sommaire
Senior Actu

États-Unis – Disparition du plus célèbre des malades d’Alzheimer, Ronald Reagan


Le trente-neuvième Président des États-Unis, Ronald Reagan, atteint de la maladie d’Alzheimer depuis 1994, est décédé à l’âge de 93 ans samedi 5 juin à Los Angeles.

Non seulement décrit comme le plus célèbre patient Alzheimer, Ronald Reagan est aussi le président des USA qui est arrivé à la Maison Blanche le plus tardivement. Il avait près de 70 ans lorsqu’il a été élu.

Durant ses deux mandats, il a, à sa façon, contribué à redorer l’image des personnes âgées dans la société américaine et a été, pour nombre d’entre elles, un véritable modèle charismatique.

« Les temps changent et les attitudes aussi », constate John Beale, membre du bureau pour le vieillissement. Et la personnalité du Président n’y est pas étrangère. Aujourd’hui, « aussi longtemps qu’un salarié peut prouver à son employé qu’il est capable de fournir un travail de qualité, l’âge n’a plus d’importance », remarque-t-il.

Dès que les premiers signes de la maladie d’Alzheimer furent diagnostiqués chez son époux, Nancy Reagan a placé toute son énergie dans la recherche sur les cellules souches, qui pourraient permettre de réparer les cellules malades.

Âprement critiquée par les anti-avortements et l’administration Bush, qui voient d’un très mauvais œil l’utilisation de cellules de fœtus pour faire avancer la recherche, Nancy Reagan « a été un modèle pour tous ceux qui s’occupent des malades, elle est restée engagée et dévouée corps et âme à son mari », comme le souligne Sheldon Goldberg, Président de l’association Alzheimer.

En 1998, l’association a d’ailleurs reçu l’aval de l’ancienne « First Lady » pour créer l’institut de recherches qui porte son nom et celui de son époux.

La maladie d’Alzheimer est une forme de démence neurodégénérative qui entraîne le dysfonctionnement de certaines fonctions intellectuelles telles que la mémoire, le raisonnement, le langage. Elle est diagnostiquée en général après 65 ans mais peut survenir dès l’âge de 30 ans.

Aux États-Unis, on compte 4 millions de malades, chiffre qui risque de tripler d’ici 2050, selon l’association Alzheimer. En France, le nombre de malades s’élève à 600 000.

États-Unis – Disparition du plus célèbre des malades d’Alzheimer, Ronald Reagan


Publié le Lundi 7 Juin 2004 dans la rubrique Divers | Lu 2795 fois