Sommaire
Senior Actu

États-Unis – Dilemme pour les radios qui doivent conserver leurs auditeurs âgés et leurs annonceurs

(1527 signes)


L’industrie de la radio est aujourd’hui prise entre deux feux : d’un côté, elle ne peut ignorer les baby-boomers de plus de 50 ans, de plus en plus nombreux ; de l’autre elle doit encore convaincre les annonceurs que cette audience reste rentable.

En effet, jusqu’à présent, la cible prioritaire des publicitaires était les 25-54 ans, considérés comme le groupe démographique le mieux desservi par la radio et surtout le plus actif économiquement, analyse l’ « Associated Press » (AP) dans un article du 17 décembre (« Aging boomers pose dilemma for radio industry »). Mais cette attitude commence à évoluer, les annonceurs prenant conscience que les quinquagénaires représentent une audience lucrative, notamment parce qu’ils restent actifs plus longtemps. Conséquence : les stations de radios seraient de moins en moins réticentes à annoncer qu’une partie de leur audience a plus de 55 ans, explique Michele Skettino, vice président du marketing et de la recherche à Interep, une régie publicitaire.

Cependant, certaines stations ont eu du mal à s’adapter à cette tendance et ont préféré faire appel à une audience plus jeune et plus intéressante pour les publicitaires plutôt que de garder leurs auditeurs de 55 ans et plus, rapporte l’AP. Cela a laissé de la place pour les radios spécialisées sur ce segment, dont le nombre a augmenté rapidement ces dernières années.
Les boomers de plus de 40 ans comptaient pour 35% des achats de musique en 2002, contre 26% en 1998, selon la « Recording Industry Association of America ».


Publié le Lundi 22 Décembre 2003 dans la rubrique Divers | Lu 702 fois