Sommaire
Senior Actu

États-Unis – Développement des maisons de retraite pour homosexuels


Les maisons de retraite pour gais et lesbiennes se multiplient aux États-Unis. Ainsi, à Phœnix (Arizona) vient d’ouvrir le « Calamus Communities Active Gay & Lesbian Retirement Resort », un ancien hôtel reconverti en résidence pour retraités homosexuels. 110 chambres sont disponibles, ainsi qu’un patio, une piscine et une salle de rencontres. Divers services y sont proposés : repas, ménage, transport, prise de rendez-vous médicaux et présence du personnel 24h/24. Cette résidence est conçue pour des personnes âgées de 55 ans et plus indépendants, mais du personnel est disponible pour aider les résidents en cas de besoin. Les hétérosexuels sont aussi les bienvenus.

Autre exemple à Santa Fe (Nouveau Mexique), la deuxième ville américaine homosexuelle derrière San Francisco. Une communauté pour retraités homosexuels, bisexuels ou transsexuels, « RainbowVision Properties », devrait ouvrir en 2005. Ce complexe devrait offrir une quarantaine d’appartements à vendre en copropriété, environ 80 appartements indépendants et 26 logements adaptés à des personnes ayant besoin d’assistance. Le projet prévoit également une salle à manger, un centre de fitness et un spa, des salles communes, un café et des studios pour des artistes. Là aussi, la résidence devrait être ouverte aux hétérosexuels, et aucune limite d’âge n’est fixée.

Des projets de ce type sembleraient fleurir dans d’autres villes, comme Palm Springs, Los Angeles, San Francisco ou Boston. Les États-Unis compteraient environ trois millions de personnes de plus de 60 ans homosexuelles, bisexuelles ou transsexuelles, et ce chiffre devrait augmenter. Or, peu d’options sont offertes aujourd’hui à cette communauté qui tend à être de plus en plus isolée avec l’âge, beaucoup n’ayant pas d’enfants pour prendre soin d’eux. Ce marché pourrait donc être appelé à un rapide développement.



Publié le Mardi 2 Décembre 2003 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 500 fois