Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis – Alzheimer, les troubles métaboliques apparaîtraient bien avant les signes cliniques


Une étude menée par le docteur Eric Reiman et son équipe de l’Université de Tuscon (Arizona) semble indiquer que les premières modifications du métabolisme cérébral de la maladie d’Alzheimer précèderaient de plusieurs décennies l’apparition des symptômes cliniques. Cette étude a été publiée mi-décembre dans le Journal of the National Academy of Sciences.

Les scientifiques ont fait passer un scanner à 12 patients âgés de 20 à 40 ans dont le gène APOE était muté. Une mutation associée à un risque accru de maladie d'Alzheimer. Les chercheurs ont observé que les patients présentaient les mêmes modifications métaboliques que les personnes souffrant d'une forme avancée de la maladie d'Alzheimer. De plus, tout comme les personnes atteintes d’Alzheimer, les 12 sujets présentaient un taux de glucose cérébral plus faible que la normale.

S'il reste encore aux chercheurs à établir un lien entre les changements métaboliques observés et le développement de la maladie d'Alzheimer, l’étude souligne que les changements cérébraux sont bien antérieurs au déclenchement de la maladie. Les scientifiques pensent que ces changements fournissent un terrain favorable au développement de certaines anomalies métaboliques et microscopiques.

Selon le principal auteur de l’étude, ces travaux laissent entrevoir, à terme, la possibilité de prévenir la survenue de cette maladie neuro-dégénérative en intervenant de façon très précoce.


Publié le Jeudi 15 Janvier 2004 dans la rubrique Santé | Lu 327 fois