Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis – Alzheimer, des précautions à prendre pour éviter les disparitions tragiques


Une étude portant sur 93 cas de disparition et mort de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, menée fin 2003 à l’Université de Floride par l’universitaire Meredith Rowe, conclut à la nécessité d’un plan d’action spécifique des forces de police pour éviter le pire.

L’étude de Meredith Rowe, parue dans l’édition de Novembre/Décembre 2003 de « l’American Journal of Alzheimer’s Disease », examine les cas de disparition et mort parus dans les journaux de 1998 à 2002 et imputés à la démence alzheimerienne. Elle en conclut que les personnes atteintes de crise de démence tendent à se reclure, à se cacher dans des espaces naturels près de leur maison (bois, champs, rivières) et à éviter de répondre aux appels des sauveteurs. Bien que leur itinéraire soit souvent imprévisible, les personnes atteintes de démence soudaine ne s’éloignent jamais très loin du lieu de leur crise : rarement plus loin que 2 km, souligne Mme Rowe. Dans ces conditions, l’action des forces de police se doit d’être adaptée à la circonstance, préconise l’universitaire. Il faut conduire des recherches intensives dès le premier jour et ce dans un périmètre limité à 2 km autour du lieu de disparition, plutôt que d’intensifier les recherches avec le temps. Le risque étant alors que les disparus meurent des conditions climatiques ou de dépérissement.

La maladie d’Alzheimer touche actuellement 4,5 millions d’Américains, dont la moitié de la population des plus de 85 ans. On estime que ce chiffre atteindra 16 millions en 2050.


Publié le Lundi 29 Mars 2004 dans la rubrique Divers | Lu 839 fois