Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis – A New-York, une femme senior donne naissance à des jumeaux


Une Américaine de 56 ans, psychothérapeute, Aleta Saint-James, a donné naissance à des jumeaux le mardi 9 novembre dernier à New York à l’hôpital du Mount Sinai, devenant l'une des mamans les plus âgées des Etats-Unis a indiqué l’AFP dans une récente dépêche.

« Je me sens très bien », déclarait la semaine dernière la maman lors d’une conférence de presse. Et d’ajouter « Porter ces enfants est la chose la plus incroyable qui me soit arrivée, c’est le plus beau cadeau que Dieu ait pu me faire, (…) ce n'est pas la fin parce que vous avez 50 ans (...) Je me vois jeune et pleine de vitalité à 70 ou 80 ans », a-t-elle précisé. « Il y a deux ou trois ans, j’ai eu le sentiment que j’étais destinée à mettre ces enfants au monde, comme s’ils voulaient naître grâce à moi. J’ai tant de choses à leur transmettre, tout ce que j’ai appris au cours de ma vie ».

Pour Mlle Saint-James, avoir des enfants à un âge avancé n’est jamais apparu comme étant un problème. Sa maman est née alors que sa grand-mère était âgée de 53 ans. « Ma mère a grandi sans problème. Ma grand-mère a vécu longtemps, et cela ne m’a pas perturbé ».

Cette mère célibataire, qui vient de fêter ses 57 ans, a subi trois ans de traitement contre la stérilité (fécondation in vitro avec don d'ovules) avant de donner naissance à ses premiers enfants. Son fils Gian et sa fille Francesca sont nés par césarienne. Leur père biologique est l’ancien fiancé de Mlle Saint-James. Il ne participera pas à l’éducation des enfants, précise la maman.

Aleta Saint-James est sans doute l'Américaine la plus âgée ayant donné naissance à des jumeaux. En 2002, Marilyn Nolen, une ancienne athlète olympique américaine, avait 55 ans quand elle a donné naissance, elle aussi à des jumeaux. Une Britannique a également accouché de jumeaux à 58 ans la même année.

La plus vieille femme américaine a avoir enfanté est une Californienne. Elle a eu sa fille en 1996 à l’âge de 63 ans. Plus récemment, en juin dernier, une israélienne de 64 a accouché d’un petit garçon.

Aux Etats-Unis, nombre de centres de traitement de la stérilité refusent de prendre en charge les femmes de plus de 50 ans, particulièrement exposées en cas de grossesse à des risques pour leur santé - diabète, hypertension notamment.

Selon un professeur israélien, « le pique de fertilité chez les femmes se situe à l’âge de 28 ans, ensuite il commence à décliner légèrement pour s’accélérer à partir de l’âge de 32 ans. » Et d’ajouter que 40% des femmes âgées de plus de 35 n’arrivent pas à tomber enceinte. Ce chiffre s’élève à 60% à partir de 40 ans et à 90% à 45 ans.


Publié le Lundi 15 Novembre 2004 dans la rubrique Société | Lu 2417 fois