Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis - 5 fois plus de mauvais traitements sur les seniors en 20 ans

(2165 signes)


Les personnes âgées sont les premières victimes d’agressions, d’extorsions de fonds ou de négligence et le nombre de cas ne cesse d’augmenter. En 20 ans, les services de protection estiment que le chiffre a été multiplié par cinq.

Véritable fléau de l’Amérique moderne, la négligence envers les personnes âgées et les coups et blessures sont devenus si nombreux que certains avocats s’y consacrent entièrement.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette montée de violence envers les seniors. De plus en plus nombreux, ils vivent souvent avec leur famille dont ils deviennent dépendants. Cette situation est propice aux tensions et parfois aux excès d’humeur. De plus, ils détiennent une part importante des richesses nationales et sont une proie facile en raison de leur faiblesse et de leur naïveté.

Outre les cas d’agressions physiques, violentes, il existe toute une série de maltraitances beaucoup plus sournoises et discrètes, d’ordre émotionnel, financière voire sexuelle.

Comme le rappelle Gregory Giuliano, directeur du service de protection aux personnes âgées, « 75% des maltraitances surviennent au domicile de la personne ». Et très souvent la victime refuse de porter plainte et de poursuivre ses agresseurs par peur d’être abandonnée ou placée en maison de retraite. De plus, si la personne est atteinte de démence telle qu’Alzheimer, elle ne constitue pas un témoin très fiable aux yeux des tribunaux.

Les experts font état d’un demi million de cas de maltraitance par an, mais estiment que cela ne représente qu’un tiers du total des mauvais traitements sur les seniors aux Etats-Unis.

A noter que 70% des victimes sont des femmes de même que 55% des agresseurs.

Le procureur Michael Uhlarik, spécialisé dans les affaires de mauvais traitements envers les personnes âgées, souligne qu’il « faut que le système judiciaire prenne en compte que même un vol de petite envergure ou un acte de violence, aussi minime soit-il, peut avoir sur la victime un impact durable. »

A noter que 36 millions d’Américains ont plus de 65 ans et ce nombre doit doubler au cours des 25 prochaines années. Les plus de 80 ans devraient passer de 4 à 6 millions dans le même laps de temps.


Publié le Jeudi 5 Août 2004 dans la rubrique Social | Lu 926 fois