Sommaire
Senior Actu

Etats-Unis – 34 millions d’Américains prennent soin, à distance, d’une personne dépendante


L’étude menée par l’Institut d’études de marché Metlife Mature - le centre de ressources de la compagnie d’assurances Metropolitan Life Insurance Company-, et intitulée « Miles Away : The MetLife Study of Long-Distance Caregiving » a été publiée en juillet 2004 dans le but d’identifier les difficultés liées à la prise en charge d’un parent âgé de plus de 55 ans lorsque le soignant vit à plusieurs centaines de kilomètres.

Selon le sondage réalisé cette année par l’Alliance Nationale des Soins, en collaboration avec l’AARP, 15% des 34 millions d’Américains qui s’occupent d’un de leur parent âgé vivent à plus d’une heure de route de ce proche en question, ce qui naturellement accroît les difficultés.

L’étude qui a été réalisée auprès de 1 130 personnes s’occupant d’un proche à distance, analyse les conséquences d’un tel dévouement sur la vie personnelle, familiale et professionnelle.

Malgré un éloignement d’environ 700 km et plus de 7 heures de voyage, les soignants disent avoir des contacts réguliers avec leurs proches. 51% d’entre eux leur rendent visite au minimum plusieurs fois par mois. Un tiers des sondés le font une fois par semaine.

Près d’un quart des personnes interrogées affirment être les principaux soignants. Et 75% apportent un soutien régulier en aidant la personne dépendante à se déplacer, à faire ses courses ou à tenir ses comptes, ce qui occupe presque l’équivalent d’une journée entière par mois (22 heures).

Près d’un tiers s’occupent d’une personne atteinte d’Alzheimer ou d’une autre forme de démence.

80% travaillent à plein ou mi-temps et doivent donc organiser leur journée de travail en fonction de la personne dont ils ont la charge. C’est ainsi qu’il leur faut parfois prendre des jours de repos forcé pour répondre à un besoin urgent.

En plus de l’aspect émotionnel très fort dans ce genre de situation, les soignants doivent superviser les dépenses de santé du malade et prendre toutes les décisions qui s’imposent au risque de se sentir souvent mis à l’écart par le corps médical ou les personnes se trouvant sur place quand ils sont dans l’incapacité de venir.

Le coût (téléphone, transport) est également à prendre en compte.

A noter que cette situation concerne en majorité les femmes.

seniors


Publié le Jeudi 26 Août 2004 dans la rubrique Société | Lu 1895 fois