Sommaire
Senior Actu

Essensis de Danone : lancement d’un yaourt aux propriétés cosmétiques

Essensis est le dernier né des yaourts du groupe Danone, qui se lance avec ce nouveau produit se proposant de « nourrir votre peau de l’intérieur », sur le marché « tendance » de la dermonutrition, de la cosmetic food : mot anglais désignant des produits alimentaires aux propriétés cosmétiques.


Avec Essensis, le groupe Danone est le premier à se lancer sur ce marché de la dermonutrition. Ce tout nouveau produit devrait se trouver dans les rayons ultra-frais de vos supermarchés français et espagnols d’ici le mois de février prochain.

Essensis sera fabriqué à Villecomtal dans le Gers. Ce yaourt sera conditionné dans un packaging de couleur fuschia en petites doses individuelles de 110 grammes (la plupart des yaourts étant vendus quant à eux en pots de 125 grammes). Essensis devrait être commercialisé au prix de 2.05 euros les quatre (même positionnement tarifaire que les yaourts au bifidus actif).

Ce yaourt au parfum litchi-raisin annonce des vertus « détoxifiantes » censées nettoyer la peau et lui donner un teint éclatant. Avec ce nouveau produit laitier contenant, outre des probiotiques spécifiques, de l'huile de bourrache (pour l'oméga 6), du thé vert (pour les antioxydants) et de la vitamine E, Danone, espère générer un nouveau geste de consommation quotidien : le « geste beauté du matin » à l’instar d’Actimel (boisson au lait fermenté) qui est devenue en quelques années « le geste santé du matin », notamment auprès des seniors. .../...
Essensis de Danone : lancement d’un yaourt aux propriétés cosmétiques

« C'est le premier produit alimentaire courant qui nourrit la peau de l'intérieur », a affirmé lors d'une récente conférence de presse Véronique Penchienati, directrice marketing Danone, citée dans une dépêche AFP. Selon Danone, une étude clinique aurait démontré que les nutriments contenus dans ce yaourt permettaient de limiter la perte d’eau dans les cellules de « 15% en seulement six semaines et jusqu’à 25% en 18 semaines » à raison de deux pots par jour.

L’AFP précise toutefois qu’aucune « étude clinique soutenant ces allégations n'a été présentée par Danone. De même, aucun dossier scientifique n'a été déposé auprès de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa), chargée de vérifier les allégations santé des produits ». Interrogée à ce sujet par l'AFP, une porte-parole de Danone a précisé que le groupe allait « déposer courant 2007 (ses) preuves cliniques auprès de la future agence européenne (Efsa) prévue par la directive sur les allégation santé ». « Nous ne sommes pas obligés par la réglementation de le faire avant », a-t-elle ajouté.

De son côté, Olivier Andrault, chef de mission Alimentation/Nutrition à l'UFC/Que Choisir indique dans un article de Trends.be : « c'est dramatique. On est atterré par ce mélange des genres entre alimentation et cosmétologie. Mais en l'absence de contraintes légales sur les alicaments en France, le consommateur est obligé de faire confiance à Danone. »

A suivre...


Publié le Mardi 16 Janvier 2007 dans la rubrique Nutrition | Lu 24561 fois