Sommaire
Senior Actu

Espérance de vie et durée de vie passée à la retraite : des inégalités en fonction des CSP

Dans son dernier numéro « Solidarité et Santé » de juin 2013, la DREES fait le point sur l’espérance de vie et la durée de vie passée à la retraite en France. En fonction du métier, en fonction des carrières ou en fonction du sexe, l’espérance de vie et donc, la durée de vie passée à la retraite diffère…


À 55 ans, selon cette étude de la DREES, parmi les retraités nés en 1942 et résidant en France, les femmes peuvent espérer vivre 6,4 ans de plus que les hommes.
 
Par ailleurs, les hommes anciens cadres ont une espérance de vie majorée de 3,3 ans comparée à celle des anciens ouvriers, et les femmes anciennes cadres de 2,3 ans par rapport aux anciennes ouvrières.
 
Ces inégalités d’espérance de vie génèrent des différences de durée passée en retraite : 5,3 années de retraite séparent hommes et femmes et parmi les hommes, les cadres peuvent espérer percevoir leur retraite 2,8 années de plus que les ouvriers.
 
Pour les femmes, à l’inverse, les différences de durée de retraite sont plus marquées entre cadres et ouvrières que les écarts de durée de vie. Leur amplitude est comparable à celle observée dans la population masculine.
 
Les durées de retraite varient également selon le secteur d’activité : elles sont ainsi plus élevées pour les retraités du secteur public.
 
Enfin, des différences existent aussi selon le type de carrière. De fait, les personnes entrées précocement dans la vie active ont une longévité inférieure au sein d’une même catégorie sociale. Par ailleurs, les durées de carrière proches des durées requises pour le taux plein correspondent aux espérances de vie les plus élevées.


Publié le Mardi 2 Juillet 2013 dans la rubrique Société | Lu 827 fois