Sommaire
Senior Actu

Espagne – Selon une récente étude, les seniors ibériques utilisent peu les NTIC

(4494 signes)


Espagne – Selon une récente étude, les seniors ibériques utilisent peu les NTIC
Selon une récente étude de la Fondation Auna, intitulée « Les seniors dans la société de l’information : situation actuelle et défis du futur », les aînés espagnols restent peu concernés par l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), toutefois, ceux qui s’y intéressent sont de gros utilisateurs.

Les seniors espagnols représentent un groupe de sept millions d’individus, soit 17% de la population. A peine un tiers d’entre eux utilise un téléphone portable. 3% possèdent un ordinateur et 1% surfe sur internet. Ces chiffres restent très éloignés de la moyenne nationale mais aussi des moyennes « seniors » rencontrées en Europe et aux Etats-Unis. Ce qui indiquerait que les personnes âgées espagnoles sont parmi celles qui utilisent le moins les nouvelles technologies. A titre de comparaison, en février 2004, on estimait aux Etats-Unis que 22% des seniors américains de plus de 65 ans étaient branchés sur internet, soit plus de huit millions de personnes. Ils n’étaient que 15% en 2000, ce qui représente une progression de 46% en quatre ans. Par ailleurs, la proportion de personnes de 50-64 ans connectées au Web, toujours aux USA, est nettement plus importante, puisque l’on atteint presque les deux tiers (60%).

Les seniors ibériques sont trois fois moins équipés que la moyenne nationale : un sur dix possède un PC à domicile -contre 30% de moyenne en Espagne. De plus, ce n’est pas parce qu’un aîné est équipé en informatique qu’il sait se servir d’un ordinateur et encore moins qu’il l’utilise de manière courante. Seul 3% des seniors qui possèdent un PC disent l’utiliser personnellement, soit 21.000 personnes. Par ailleurs, il est important de distinguer différentes catégories d’âges : de 55 à 64 ans, plus de 17% disent l’avoir utilisé au cours des trois derniers mois, de 65 à 75 ans ce chiffre est divisé par trois (5.5%) et par 10 pour les plus de 75 ans (1.8%). Les seniors les plus jeunes sont donc les plus enclins à avoir recours régulièrement à l’informatique et au multimédia.

Malgré ces chiffres assez faibles, un côté positif ressort de cette enquête : les seniors qui utilisent un PC et l'internet le font de manière récurrente. Parmi les individus équipés et utilisateurs, 42% allument leur ordinateurs quotidiennement et 37% au moins hebdomadairement. Ainsi, presque 8 seniors équipés sur dix utilisent leur PC au moins une fois par semaine.

Les applications les plus utilisées par les seniors espagnols suivent la tendance générale : le traitement de texte arrive en premier avec 63%, puis le surf sur internet (60%), les bases de données (46%), la consultation et l’édition de photos, vidéo, DVD et musique (41%), les feuilles de calcul (33%) et enfin les jeux (24%).

La fondation souligne l’aspect paradoxal de ces données. En effet, les nouvelles technologies offrent aux seniors des opportunités sans précédent en matière d’aide et de soutien. Or ce sont ceux qui en profitent le moins… Comment cela s’explique-t-il ? Les principales raisons évoquées par les seniors pour ne pas utiliser les NTIC sont : l’âge en premier lieu (1 personne sur deux s’estime trop vieille) et le « manque d’intérêt » (une personne sur trois), auquel s’ajoutent des obstacles fonctionnels (manque de pratique ou de connaissances), physiques (produits peu ou pas adaptés) ainsi qu’une dimension sociale (éducation et niveau de formation).

Et de conclure, qu’il est nécessaire de convaincre les seniors qu’au-delà des barrières et des difficultés, les nouvelles technologies peuvent leur être extrêmement utiles, améliorer leur quotidien, voire leur simplifier la vie. Dans ce contexte, le défi pour les pouvoirs publics, la société et l’industrie, sera de faire converger les technologies de l’information et de la communication avec les besoins des personnes âgées. Comme le soulignait Kofi Annan, le 1er octobre 1998, lors de l’inauguration de l’année internationale des personnes âgées : « Les NTIC doivent s’adapter aux besoins des seniors, cela permettra de tendre vers une société de l’information pensée pour tous.

La Fondation Auna fait partie du groupe Auna, Operadores de Telecomunicaciones S.A. Son objectif est de contribuer au développement de la société de l’information en Espagne pour le bénéfice des citoyens, des entreprises et des institutions. Ses activités concernent la formation, la recherche et le développement, l’analyse et la prospective, la publication de livres et d’études sur les différents aspects des NTIC.


Publié le Mardi 21 Septembre 2004 dans la rubrique Internet | Lu 2418 fois