Sommaire
Senior Actu

Espagne – L’augmentation des assassinats des femmes de plus de 65 et de moins de 25 ans alarme les experts




Espagne – L’augmentation des assassinats des femmes de plus de 65 et de moins de 25 ans alarme les experts.

Les femmes de plus de 65 ans et celles de moins de 25 ans sont statistiquement les deux groupes les plus à risque en terme d’assassinat par leur conjoint selon les déclarations récentes des experts du Centre d’Etude de la violence « Reina Sofia » de Valence (Espagne).

Comme le soulignent les responsables de ce centre, la principale raison de ces meurtres et de l’augmentation de ces violences pourraient être imputées à un syndrome de « mimétisme ».
Pour ces experts, la première hypothèse permettant d’expliquer cette situation serait ainsi « l’effet imitateur ». « Ce n’est pas le fait d’avoir accès à l’information à certaines affaires qui donnent des idées aux agresseurs, c’est le fait que ces agresseurs fantasment sur la possibilité de faire la même chose » explique Alicia Molina, l’une des chercheuses du centre Reina Sofia. Et de souligner l’importance du rôle des médias, qui en communiquant sur ces drames, exacerbent les risques d’imitation.

Pour les femmes âgées, le danger est double. Premièrement par le simple fait d’être une femme. En cas de séparation, même à un âge avancé, cela peut entraîner une réaction violente de la part du conjoint. Ce dernier peut devenir menaçant envers une personne qu’il considère alors comme inférieure. Au deuxième plan, la dépendance physique au conjoint pour cause de maladie ou autre type d’invalidité, peut entraîner un risque maltraitance. Et de rappeler que dans les cas les plus graves, ceux qui mènent à l’assassinat, on retrouve souvent deux types de « motivations ». Celles communes à n’importe quel couple (jalousie, sentiment de trahison, ruptures…) et celles qui trouvent leurs racines dans des explications du type « je ne pouvais plus supporter de la voir souffrir ».

Au cours du premier semestre 2004, dans la péninsule ibérique, 14 femmes ont été assassinées par leur conjoint. Parmi elles, 7 jeunes filles de moins de 25 ans et 7 femmes de plus de 65 ans. La majorité entre mai et juin. C’est la Communauté de Madrid qui enregistre le plus fort taux avec trois des sept meurtres de femmes âgées, ce qui représente plus de 40% des cas qui se sont produits en Espagne.

Voir aussi notre article :
Espagne : la maltraitance des personnes âgées en Espagne


Publié le Lundi 26 Juillet 2004 dans la rubrique Société | Lu 3764 fois