Sommaire
Senior Actu

Espagne – Des experts médicaux font le point sur la recherche concernant la ménopause


300 médecins se sont réunis à la mi-mars à Palma (Îles Baléares) pour faire le point sur la recherche concernant la ménopause. Ils se sont pour la plupart prononcés en faveur du risédronate, un médicament non-hormonal utilisé dans la prévention et le traitement de l’ostéoporose, annonçait un communiqué de presse de l’Associación Espanola para el Estudio de la Menopausia (AEEM).

70% des femmes souffrent de problèmes de santé à la ménopause, et l’ostéoporose arrive en tête de ces maladies, avec bien souvent des « conséquences dramatiques », affirme le docteur Rafaël Sanchez Borrego, secrétaire général de l'AEEM. Deux millions de femmes espagnoles risqueraient une fracture liée à l’ostéoporose et 40% des plus de 50 ans en seraient victimes au moins une fois dans leur vie.

Les membres de l’AEEM ont donc insisté sur l’importance de la prévention et du rôle du gynécologue, qui peut notamment conseiller sa patiente sur ses habitudes de vie. « Nous savons qu’il existe un traitement pharmaceutique efficace, souligne le docteur Borrego, et nous ne devons pas hésiter à l’utiliser pour ralentir ou soigner l’ostéoporose. »

Le risénodrate est un médicament développé par les laboratoires d’Aventis*, et commercialisé sous le nom de Actonel. Il utilise notamment l’acide risédronique, et est classé parmi les biphosphonates, inhibiteurs de la résorption osseuse.

*A noter que le Laboratoire Aventis fait partie des membres associés de l'AEEM


Publié le Vendredi 26 Mars 2004 dans la rubrique Santé | Lu 392 fois